« J’ai zé­ro re­gret »

To­ny Par­ker,

Aujourd'hui en France - - EN FRANCE - Pro­pos re­cueillis par E.M.

EST-CE LA PRÉ­SENCE ré­con­for­tante de son ami Ted­dy Ri­ner, por­te­dra­peau de l’équipe de France ? To­ny Par­ker n’a pas sem­blé trau­ma­ti­sé par sa re­traite in­ter­na­tio­nale of­fi­cielle. Il est vrai qu’à 34 ans l’homme maî­trise à mer­veille ses émo­tions. N’est-ce pas triste de par­tir sur une dé­faite pa­reille ? TO­NY PAR­KER. Non. Je suis et je reste fier de tout ce qu’on a ac­com­pli avec cette gé­né­ra­tion, la plus belle de tout le bas­ket fran­çais. C’est juste que nous sommes aus­si t om­bés sur une grande gé­né­ra­tion es­pa­gnole. Sans elle, nous au­rions ga­gné 10 mé­dailles in­ter­na­tio­nales. Il faut leur rendre jus­tice. Ils ont été forts. Cette dé­faite, elle est dure, mais c’est comme ça. A quoi avez-vous pen­sé en sor­tant du ter­rain ? A rien, fran­che­ment. En tout cas, pas plus que ça, que c’était fi­ni. J’y son­ge­rai dans les deux-trois jours qui viennent. Je réa­li­se­rai que ma car­rière est ter­mi­née mais, pour le mo­ment, je pense plus à la dé­faite. Est-ce un re­gret de ne pas avoir de mé­daille olym­pique ? Non, zé­ro re­gret. Le plus im­por­tant pour moi, c’était de ga­gner une mé­daille d’or. Je l’ai dit et ré­pé­té : on l’a fait en 2013 (NDLR : aux Cham­pion­nats d’Eu­rope) et, pour moi, c’était le plus im­por­tant. Le reste, c’était du bo­nus. Que gar­dez-vous de votre car­rière in­ter­na­tio­nale ? 2013 et le titre de cham­pion d’Eu­rope. C’était le pre­mier titre de l’his­toire de l’équipe de France et ça res­te­ra à ja­mais mon meilleur sou­ve­nir en bleu. Qu’al­lez-vous faire main­te­nant ? Prendre du re­pos avec la fa­mille. Al­lez-vous vous in­ves­tir avec les Bleus à l’ave­nir ? Je ne pense pas. Je laisse l’équipe et son ave­nir entre de bonnes mains. Moi, je vais es­sayer de faire des bonnes sai­sons avec les Spurs pour al­ler re­cher­cher le titre NBA tout en me re­po­sant l’été.

« Je laisse l’équipe entre de bonnes mains »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.