Mis­sion im­pos­sible pour les Bra­queuses

Aujourd'hui en France - - EN FRANCE - Rio (Bré­sil) De l’un de nos en­voyés spé­ciaux

« COM­MENT s’ap­pelle dé­jà cette joueuse ? Elle a joué avec moi à At­lan­ta… Ah oui, Du­merc ! Cé­line. Elle est bles­sée, vrai­ment ? Son tour­noi est fi­ni ? Je ne sa­vais pas. C’est vrai­ment nul parce que Cé­line, c’est l’équipe de France. » Voi­là ce que les Amé­ri­caines, par la voix de leur ai­lière An­gel McCough­try, pen­saient hier de l’équipe de France qui les dé­fie cette nuit en de­mi-fi­nale du tour­noi olym­pique. C’est-à-dire pas grand­chose.

On pro­met l’en­fer aux Bra­queuses, de re­tour dans le der­nier car­ré olym­pique quatre ans après Londres. Chez les filles, la Team USA, qui re­gorge de joueuses de la WNBA, est ré­pu­tée plus forte et in­tou­chable que la sé­lec­tion des gar­çons. Des chiffres ? Aux JO, les Amé­ri­caines ont ga­gné les cinq der­niers titres et n’ont pas per­du de­puis 47 matchs et Bar­ce­lone en 1992. A Londres en fi­nale, la France avait mor­du la pous­sière à grandes poi­gnées ( 86- 50). « On n’avait pas joué, se sou­vient Isa­belle Ya­cou­bou. On avait dé­jà la mé­daille et on s’en fou­tait presque. Là, la mé­daille, on ne l’a pas. Les Amé­ri­caines en face, elles ont deux bras, deux jambes, comme nous, mais peut-être pas la même en­vie que nous. »

Ecart moyen de 41 points pour les Amé­ri­caines

Avant la France quand même, toutes leurs ad­ver­saires se sont fait cro­quer avec un écart moyen de 41 points. Les battre se­rait un des ex­ploits les plus re­ten­tis­sants des JO.

« Oui, mais tous les matchs sont à jouer. Ce sont les Etats-Unis, certes, mais elles peuvent aus­si être moins bien un jour », sou­tient Va­lé­riane Ayayi. Les Bra­queuses n’ont pas peur, elles n’ont d’ailleurs peur de

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.