Ca­va­ni se­ra-t-il à la hau­teur ?

Aujourd'hui en France - - SPORTS - Omar Da Fon­se­ca, an­cien at­ta­quant du PSG DO­MI­NIQUE SÉVÉRAC

EN­FIN ! Pour sa qua­trième sai­son au PSG, Edin­son Ca­va­ni va jouer à la place qu’il re­ven­dique de­puis le dé­but : at­ta­quant axial. Les at­tentes sont consi­dé­rables alors qu’il est « dé­bar­ras­sé » de Zla­tan Ibra­hi­mo­vic et que sa dou­blure ne peut lui faire de l’ombre. Se­ra-t-il à la hau­teur, en cham­pion­nat, mais sur­tout en Ligue des cham­pions ? Le dé­bat est ou­vert.

El Ma­ta­dor pos­sède plu­sieurs atouts dans sa manche. Le Parc des Princes ne l’a ja­mais lâ­ché. Il est même l’un des chou­chous, avec Mar­co Ver­rat­ti ou Ja­vier Pas­tore. Il a des sta­tis­tiques pour lui : deux fois 25 buts et une fois 31 toutes com­pé­ti­tions confon­dues. Pour un at­ta­quant pla­cé sur le cô­té ( en sché­ma­ti­sant), c’est beau­coup. Il se­ra en­tou­ré de pas­seurs hors pair avec Di Ma­ria ou Ben Ar­fa. Il tra­vaille en­fin avec un en­traî­neur qu’il ap­pré­cie alors que sa re­la­tion contra­riée avec Laurent Blanc n’a pas fa­ci­li­té ses per­for­mances. « Il aime le cô­té di­rec­tif d’Eme­ry, ex­plique Omar Da Fon­se­ca, consul­tant pour BeIN Sports et qui connaît bien les Sud-Amé­ri­cains du PSG. Il re­trouve des as­pects de l a mé­tho­do­lo­gie i ta­lienne, avec la ré­pé­ti­tion des mou­ve­ments. Ce se­ra po­si­tif pour lui. »

Mais les doutes l’es­cor­tant sont aus­si lé­gi­times. Son jeu dos au but est faible et sa tech­nique sus­cite des mo­que­ries. Le PSG va adop­ter un sys­tème de jeu qui lui convient peut-être mieux mais y au­ra-t-il des es­paces contre Metz, Tou­louse ou Di­jon ?

« Est-ce qu’il dé­blo­que­ra des matchs ? Pas sûr. »

La se­maine der­nière à Bas­tia, où Ca­va­ni était ab­sent, on ne voit pas trop ce que sa pré­sence au­rait chan­gé. « Mar­que­ra-t-il 40 buts comme Ibra­hi­mo­vic ? Je me pose la ques­tion, re­prend Da Fon­se­ca. C’est la pre­mière fois qu’il va jouer sans un autre at­ta­quant à cô­té de lui, comme Sua­rez avec l’Uru­guay ou Ibra à Pa­ris, qui lui fa­ci­li­tait la tâche en at­ti­rant des dé­fen­seurs, en dé­cro­chant pour qu’il file dans leur dos. Il va mar­quer des buts parce que Pa­ris va do­mi­ner. Est-ce qu’il dé­blo­que­ra des matchs ? Pas sûr. »

Edin­son Ca­va­ni ne de­vrait pas être trop in­quié­té pour mar­quer des buts en Ligue 1. Mais le fait d’être seul at­ta­quant en pointe risque de lui com­pli­quer la tâche en Ligue des cham­pions.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.