Sar­ko­zy nargue Co­pé

Aujourd'hui en France - - POLITIQUE - Jean-Fran­çois Co­pé VA­LÉ­RIE HACOT

POUR LA BONNE en­tente et la fra­ter­ni­té, on re­pas­se­ra ! Se­lon « le Figaro », c’est à Châ­teau­re­nard (Bouches-du-Rhône) que Ni­co­las Sar­ko­zy va or­ga­ni­ser, l e 25 août, son pre­mier mee­ting de can­di­dat à la pri­maire de la droite. Un c hoix pas s i ano­din, puisque c’est dans cette com­mune que JeanF­ran­çois Co­pé — éga­le­ment en lice, et en froid avec Sar­ko­zy de­puis l’af­faire Byg­ma­lion — fait sa rentrée po­li­tique tous les ans de­puis… dix ans.

« Ce­la n’a rien à voir avec JeanF­ran­çois Co­pé. On n’est pas là pour mettre des bâ­tons dans les roues à qui que ce soit », jure-t-on dans l’en­tou­rage de Sar­ko­zy. Ber­nard Rey­nès, le maire (LR) de Châ­teau­re­nard, fait va­loir qu’il a in­vi­té Ni­co­las Sar­ko­zy dans sa ville au même titre que tous les autres can­di­dats : « Beau­coup sont dé­jà ve­nus, dont Jean-Fran­çois Co­pé il y a un mois », sou­ligne l’élu, an­cien sou­tien du maire de Meaux dé­sor­mais ral­lié au pré­sident des Ré­pu­bli­cains. Et de pour­suivre : « Si Sar­ko­zy a fait ce choix, c’est parce qu’il trouve cette ville au­then­tique. En prime, elle est proche de ter­ri­toires où le FN réa­lise de très hauts scores. » Une simple coïn­ci­dence, en somme…

« Il y a 36 000 com­munes en France et il choi­sit celle-là ? s’étrangle pour sa part Co­pé. S’il fait ça, c’est parce qu’il sait que ma cam­pagne qui porte sur le ré­ta­blis­se­ment de l’au­to­ri­té de l’Etat ou de la lutte contre le com­mu­nau­ta­risme lui fait de l’ombre. Je pro­mets de faire en 2017 ce qu’il n’a pas fait en 2007. » Et de dé­non­cer au pas­sage une « faute po­li­tique » : « Il pense m’écra­ser, mais, en fai­sant ce­la, il m’ins­talle dans le jeu ».

Sar­ko­zy, qui se­ra tout juste can­di­dat (il est obli­gé de dé­mis­sion­ner avant le 25 août pour concou­rir à la pri­maire), pro­fi­te­ra-t-il de ce mee­ting pour an­non­cer sa can­di­da­ture ? Pour l’heure, ses équipes en­tre­tiennent le mys­tère. « Ce se­ra son pre­mier mee­ting d’an­nonce, ou son pre­mier mee­ting après son an­nonce », s’amuse son ami Pierre Cha­ron. Une cer­ti­tude : après son in­cur­sion sur les terres de Co­pé, Ni­co­las Sar­ko­zy se ren­dra au cam­pus des Jeunes Ré­pu­bli­cains au Tou­quet (Pas-deCa­lais), sa­me­di. Le jour de la rentrée d’Alain Jup­pé et la veille de celle de Fran­çois Fillon…

« Il y a 36 000 com­munes en France et il choi­sit celle-là ? »

@vha­cot1 Dé­jà 13 can­di­dats dé­cla­rés pour la pri­maire à droite

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.