« Les voir prendre du plai­sir, nous en donne aus­si ! »

Aujourd'hui en France - - FAITS DIVERS - Pro­pos re­cueillis par S.B.

Oli­vier Gi­rault,

an­cien ca­pi­taine de l’équipe de France « Je ne pen­sais pas dire ça un jour, mais voi­là, je l’avoue, elles ont réus­si à me faire ai­mer le hand fé­mi­nin. Plus sé­rieu­se­ment, ces filles sont gé­niales, ce qu’elles ont réa­li­sé est dé­jà ex­cep­tion­nel. Avant même de jouer la fi­nale, elles ont mar­qué l’his­toire de leur sport en trou­vant la clé pour faire de grandes choses en­semble. La per­for­mance spor­tive est énorme, mais c’est aus­si l’éner­gie qu’elles dé­gagent qui donne la ba­nane et mé­rite un coup de cha­peau. On est loin du sport bu­si­ness, là. Elles nous ra­mènent à l’es­sence du sport en nous fai­sant vivre des émo­tions in­croyables. Elles sont fraîches, sym­pas et sur­tout elles sont contentes d’être là. Les voir prendre du plai­sir nous en donne aus­si ! C’est ce genre de choses qui donne en­vie aux ga­mins de se lan­cer dans une dis­ci­pline. Que les deux équipes, filles et gar­çons, soient dans la course au titre, c’est quelque chose d’ex­cep­tion­nel. Chez nous, il n’y a pas de double mixte, de re­lais ou plu­sieurs ca­té­go­ries de poids qui per­mettent de mul­ti­plier les chances de mé­dailles. On a une équipe de filles, une équipe de gar­çons et soit elles gagnent et elles conti­nuent, soit elles dé­gagent ! Ce qu’elles sont en train de faire est su­per pour notre sport, mais c’est gé­nial pour le sport tout court. C’est tel­le­ment de sa­cri­fices, tel­le­ment d’in­ves­tis­se­ments… »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.