« Tout le monde veut avoir la peau du Ra­cing »

Aujourd'hui en France - - SPORTS - Pro­pos re­cueillis par JÉ­RÉ­MIE PAVLOVIC

LES JOUEURS du Ra­cing 92, cham­pions de France en titre, en­tament leur sai­son ce soir, sur la pe­louse de l’Union Bor­deaux-Bègles. Ber­nard Le Roux, 27 ans, se confie sur les ob­jec­tifs éle­vés des Ra­cing­men et sur son ave­nir en équipe na­tio­nale. A quoi ont res­sem­blé vos va­cances de cham­pion de France ? BER­NARD LE ROUX. Nous avons tous fê­té le titre en fa­mille et entre amis. Je suis par­ti avec des potes quelques jours pour un tour en 4 x 4 en Afrique du Sud, en Zam­bie, au Bots­wa­na et au Mo­zam­bique. C’était gé­nial. Et, en­fin, je suis al­lé en Grèce, pour mon voyage de noces, que je n’avais pas eu le temps de faire pen­dant le Tour­noi des Six Na­tions, la sai­son der­nière. Après tout ce­la, n’a-t-il pas été dif­fi­cile de re­mettre la ma­chine en route ? C’est vrai qu’on a tous pris 2 ou 3 kg pen­dant notre break, donc la re­prise a été très dure (rires). Mais nous avions un pro­gramme phy­sique à suivre pen­dant nos deux der­nières se­maines de va­cances. Ça nous a ai­dés et là on se sent prêts. L’an pas­sé, vous avez dé­cro­ché le bou­clier de Bren­nus et un titre de vi­ce­cham­pion d’Eu­rope. Ce­la va être com­pli­qué de faire mieux… En France, tout le monde veut avoir la peau du Ra­cing, le te­nant du titre. Mais on veut confir­mer, et en rem­por­ter un nou­veau. Concer­nant la Cham­pions Cup, on ver­ra plus tard. Pour le mo­ment, nous sommes fo­ca­li­sés sur l’en­vie de bien faire en dé­but de sai­son. Ça va être dur, mais sommes prêts à as­su­mer notre sta­tut de cham­pions. Cet été, le club a re­cru­té de nom­breux étran­gers. Comment se passe leur in­té­gra­tion dans votre équipe en­core plus cos­mo­po­lite ? On est vrai­ment comme des frères. Une bande de co­pains. Tout le monde s’est in­té­gré très vite. Et la vie, ici à Pa­ris, plaît à tout le monde. On ri­gole bien, mais on tra­vaille très dur, en­semble. On sait faire la fête quand il le faut ; et, quand il faut bos­ser, on tra­vaille énor­mé­ment. Tout ce qu’on fait, on veut le faire à 100 %. Comment en­vi­sa­gez-vous votre ave­nir en équipe de France ? Je tra­vaille très dur pour re­trou­ver ma place de ti­tu­laire avec les Bleus. C’est un grand ob­jec­tif. Je sais qu’il y a en­core beau­coup de sec­teurs de jeu dans les­quels je dois pro­gres­ser. Mais je suis dans la liste « Elite » (NDLR : des 30 in­ter­na­tio­naux qui bé­né­fi­cie­ront d’un sta­tut pro­té­gé). Ça m’en­cou­rage. Je dois prou­ver que je mé­rite ma place, et ça passe d’abord par de bons matchs avec le Ra­cing. On m’a fait confiance, à moi de rem­plir ma part du contrat. VI­DÉO le­pa­ri­sien.fr Notre ren­contre avec Ber­nard Le Roux Au­jourd’hui à 20 h 45 au stade Cha­ban-Del­mas. Ar­bitre : M. Gaü­zère. Bor­deaux-Bègles : But­tin - Du­cuing, Du­bie, Lon­ca, Con­nor - (o) Ma­di­gan, (m), Les­gourgues - Braid, Gou­jon, Ma­daule (cap.) - Ma­rais, Jones - Co­bi­las, Cham­bord, Tao­fi­fe­nua. En­tr. : Ibañez. Ra­cing : Du­lin - Ro­ko­co­ko, Cha­van­cy, Vu­li­vu­li, An­dreu - (o) Car­ter, (m) Hart - Mis­soup, Claas­sen, Lau­ret - Van der Merwe, Ca­riz­za - Ta­mei­fu­na, Szar­zews­ki (cap.), Afa­tia. En­tr. : Tra­vers et La­bit.

« Je tra­vaille pour re­trou­ver ma place de ti­tu­laire chez les Bleus »

Centre d’en­traî­ne­ment du Ples­sisRo­bin­son, lun­di. Ber­nard Le Roux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.