Le squale, star de Hol­ly­wood

Aujourd'hui en France - - ACTUALITÉ - E.T.

Sur grand écran, le re­quin tueur est de­ve­nu l’une des fi­gures in­con­tour­nables du film d’épou­vante. A grands coups d’ef­fets spé­ciaux et d’hé­mo­glo­bine, Hol­ly­wood surfe ré­gu­liè­re­ment sur la peur pri­male que dé­clenche chez le spec­ta­teur l’ai­le­ron du squale, son re­gard gla­cé de pré­da­teur et, bien sûr, ses re­dou­tables mâ­choires. « Les Dents de la mer » (1975). Un re­quin sème la pa­nique sur la plage de la sta­tion bal­néaire d’Ami­ty. Le long-mé­trage de Spiel­berg fut un suc­cès pla­né­taire et le pre­mier d’une sé­rie de quatre épi­sodes. « Peur bleue » (1999) Ren­ny Har­lin a eu re­cours aux images de syn­thèse pour ce pre­mier film du genre à re­po­ser sur des squales mu­tants. L’as­tuce don­ne­ra nais­sance à un sous-genre de pois­sons gé­né­ti­que­ment mo­di­fiés jus­qu’au fa­meux « Shark­to­pus » (2010). « En eaux pro­fondes » (2003) Ce long-mé­trage éprou­vant, si­gné Ch­ris Ken­tis, est ins­pi­ré d’une his­toire vraie de plon­geurs ou­bliés au mi­lieu de l’océan par leurs mo­ni­teurs. Le film est d’une re­mar­quable sobriété. On y voit seule­ment les deux ac­teurs dans l’eau. Les rares ap­pa­ri­tions d’ai­le­rons sont d’au­tant plus ef­frayantes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.