AU­DIENCES.

Dans un été pha­go­cy­té par les grands ren­dez-vous spor­tifs, quels autres pro­grammes ont réus­si… ou échoué à ti­rer leur épingle du jeu ?

Aujourd'hui en France - - TÉLÉVISION ET MÉDIAS - CHAR­LOTTE MO­REAU

Mais après la dé­con­ve­nue du « 5à 7 » d’Ar­thur en juin, Ni­kos n’a pas réus­si à in­ver­ser la va­peur dans son « 19 H Live » , sui­vi pen­dant quinze jours par 1,8 mil­lion d’ha­bi­tués, soit une perte sèche de 900 000 per­sonnes par rap­port aux moyennes du jeu « Mo­ney Drop », pour­tant elles aus­si en re­pli cette an­née. Lot de conso­la­tion pour la Une, le franc suc­cès de la soi­rée spé­ciale « Jeff Pa­na­cloc perd le contrôle » le 9 juillet der­nier (5,2 mil­lions et 30 %), bon au­gure à une col­la­bo­ra­tion plus ré­gu­lière entre l’hu­mo­riste et la chaîne… Cô­té M 6, les sa­tis­fac­tions se ra­massent à la pelle. Eu­pho­rique après voir bat­tu son re­cord d’au­dience his­to­rique grâce à la fi­nale de l’Eu­ro (20,8 mil­lions de sup­por­ters le 10 juillet), la Six a en­suite en­chaî­né les belles opé­ra­tions, à toute heure. Avant 20 heures avec le lan­ce­ment réus­si du concours de VRP « Une bou­tique dans mon sa­lon » (860 000 té­lé­spec­ta­teurs) et la grande forme des « Chas­seurs d’ap­parts » in­édits (1,7 mil­lion). Puis, à 20 heures, avec le pro­gramme court « En fa­mille » , qui en­re­gistre sa meilleure sai­son de­puis sa créa­tion (2,8 mil­lions, soit une hausse de 600 000 fi­dèles). Et en prime time avec l’ac­cueil cha­leu­reux fait au pro­gramme de sur­vie « A l’état sau­vage » (3,4 mil­lions et 16,3 %) ou à la « Fa­mille à re­mon­ter le t e mps » ( 3 mil­lions et 15 %). M 6 réa­lise ain­si son meilleur été de­puis dix ans sur ses pré­cieuses mé­na­gères de moins de 50 ans. Un caillou dans la chaus­sure de la chaîne ? La dé­pro­gram­ma­tion de la sé­rie es­pa­gnole « Vel­vet » , qui plom­bait ses après-mi­di (500 000 té­lé­spec­ta­teurs et 7,4 %). Elle a réus­si à faire pire que sa sai­son 1 : la suite de la — pour­tant e x c e l l e n t e — s é r i e mu s i c a l e « Em­pire » s’est ef­fon­drée sous les 400 000 té­lé­spec­ta­teurs sur W 9. Pour­tant ul­tra-po­pu­laire aux EtatsU­nis, le show connaît le même désa­mour en France que la té­lé­réa­li­té-phé­no­mène « l’In­croyable Fa­mille Kar­da­shian » , dont la sai­son 8 in­édite en clair, pro­gram­mée l’après-mi­di sur NRJ 12, a som­bré sous les 150 000 té­lé­spec­ta­teurs cette se­maine.

M 6 a la ba­nane Bides pour « Em­pire » et Kim Kar­da­shian D 8 fait le grand écart

D 8 a en­re­gis­tré sa pire soi­rée de l’an­née avec sa « Box aux en­chères » du 2 juillet (0,6 % de part d’au­dience et 119 000 té­lé­spec­ta­teurs) et un bi­lan dé­ce­vant pour le jeu de Julien Cour­bet « Still Stan­ding » , pas­sé sous les 250 000 cu­rieux après un dé­mar­rage en­cou­ra- geant. En re­vanche, le for­mat ori­gi­nal « Guess my Age » pré­sen­té par Jean-Luc Le­moine a été la bonne pioche (400 000 fi­dèles), réa­li­sant même de meilleurs scores à 18 heures que « Touche pas à mon sport (« TPMS ») ». De quoi confor­ter la chaîne qui a dé­ci­dé, à la ren­trée, de dé­mé­na­ger « TPMS » le week-end pour cé­der sa case à Ca­mille Com­bal.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.