Di Ma­ria, pe­tit prince du Parc

Da­vid Luiz Ra­biot

Aujourd'hui en France - - SPORTS -

Ins­tal­lé en 4-2-3-1, Pa­ris a énor­mé­ment do­mi­né avant de faire la dif­fé­rence en fin de match.

Long­temps au chô­mage tech­nique, il se jette pour écar­ter la tête de Fa­lette (56e) puis se couche sur une frappe de Co­hade (60e). Il sort deux fois loin de son but de­vant Er­ding (63e, 64e). Sa puis­sance a fait souf­frir Si­gno­ri­no mais ses centres n’ont pas tou­jours trou­vé pre­neur jus­qu’à sa passe dé­ci­sive dans la course de Lu­cas (1-0, 52e). Il n’a ja­mais grand-chose à faire mais il le réa­lise à la per­fec­tion. Très so­lide dé­fen­si­ve­ment, il s’est mon­tré pré­sent quand il est mon­té.

Au­to­ri­taire à l’image de son tacle glis­sé de­vant Er­ding (8e), il a été pré­cieux par ses an­ti­ci­pa­tions et ses pro­jec­tions mais pas tou­jours ras­su­rant, à l’image de sa tête qui manque de trom­per Trapp (70e).

Le la­té­ral a été très re­muant, bous­cu­lant son cô­té par ses ap­pels, ses dribbles et des centres qui ont mis au sup­plice les Mes­sins. A la ré­cep­tion d’un cor­ner de Di Ma­ria, il marque son troi­sième but en trois matchs of­fi­ciels (67e).

Mys­ti­fié par Nguette sur la seule oc­ca­sion où il a été en dif­fi­cul­té (19e), le ca­pi­taine a joué as­sez bas et ini­tié nombre d’ac­tions pa­ri­siennes. Une frappe contrée (10e).

Il a fait éta­lage de ses fa­ci­li­tés tech­niques et s’est mon­tré pré­cieux tant dans la ré­cu­pé­ra­tion que par ses trans­mis­sions. Il trouve Ca­va­ni dans la sur­face (9e) puis dé­livre une mer­veille de dé­via­tion pour Pas­tore (20e). Rem­pla­cé par Ma­tui­di (72e).

Un dé­lice à re­gar­der jouer. Ses passes étaient mil­li­mé­trées, son sens du ti­ming par­fait et ses mon­tées balle au pied ef­fi­caces. Sa com­pli­ci­té avec son com­pa­triote Di Ma­ria est évi­dente. Sa frappe ten­due rase le po­teau (20e). Rem­pla­cé par Ben Ar­fa (80e). Très mo­bile, il a mul­ti­plié les ap­pels mais ne s’est pas mon­tré à son avan­tage dans le pe­tit jeu. Plus ins­pi­ré dans ses frappes, il voit la première dé­tour­née par Di­dillon (45e) avant d’ou­vrir le score sur un tir croi­sé (52e). Rem­pla­cé par Ver­rat­ti (65e) qui marque le 3e but avec l’aide de Ri­vie­rez (90e + 4).

Il a dé­sta­bi­li­sé ses ad­ver­saires. L’Ar­gen­tin dé­livre deux ca­viars gâ­chés par Ca­va­ni (19e, 27e) et voit sa frappe en­rou­lée flir­ter avec la barre (25e). Il dé­livre le cor­ner sur le but de Kur­za­wa puis frappe le po­teau (77e). Il ter­mine avec une dou­leur à la cuisse gauche.

Sa première sor­tie de la sai­son a été un cal­vaire. Il a per­du trois duels (19e, 27e, 41e), mul­ti­plié les er­reurs tech­niques et les manques d’ins­pi­ra­tion. Seul face à Di­dillon, il frappe à cô­té (77e). Une soi­rée cau­che­mar­desque. Il a fal­lu at­tendre la 22e frappe du PSG pour le voir en­fin concré­ti­ser une do­mi­na­tion ou­tra­geuse et ou­vrir la marque, hier. En première pé­riode, Pa­ris a ca­dré seulement 4 de ses 21 tirs. Dès la première ten­ta­tive de son équipe en se­conde mi-temps, Lu­cas a en­fin fait la dif­fé­rence.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.