Le cal­vaire de Ca­va­ni

Aujourd'hui en France - - SPORTS - YVES LE­ROY

DES GRONDEMENTS de mé­con­ten­te­ment montent des tri­bunes, et même quelques sif­flets. La pres­ta­tion d’Edin­son Ca­va­ni, qui a beau­coup ten­té et n’a rien réus­si, a se­mé le doute. Ini­tia­le­ment, le public était pour­tant ac­quis à sa cause pour ses pre­miers pas cette sai­son. Edi, en­fin dans son rôle pré­fé­ré, ce­lui du Ma­ta­dor, seul au centre de l’arène, en pointe, sans l’ombre op­pres­sante d’Ibra… On de­vait voir, on al­lait voir. Seulement, on n’ef­face pas comme ça trois ans de hauts et de bas, de contra­rié­tés di­verses et l’Uru­guayen est donc pas­sé à cô­té de ses re­trou­vailles avec le Parc.

A la pause, Ca­va­ni avait dé­jà frap­pé six fois au but et sym­bo­li­sait l’in­ef­fi­ca­ci­té pa­ri­sienne. Dans l’ordre des choses, ses courses tran­chantes au­raient dû conduire Pa­ris vers un suc­cès as­su­ré de bonne heure, à la con­clu­sion des su­perbes ins­pi­ra­tions de Ja­vier Pas­tore et An­gel Di Ma­ria, bouillants. Pour­tant, tout n’a été que ra­tés et maladresse. Sa première re­prise a été contrée par Kur­za­wa (15e). Puis il a trop croi­sé une tête dans les 6 m ad­verses (19e), trop pous­sé un dribble sur le gar­dien Di­dillon (25e), juste avant de frap­per mol­le­ment sur lui (27e).

Manque de spon­ta­néi­té

Vi­si­ble­ment en manque de confiance, dans la li­gnée d’une Co­pa Ame­ri­ca to­ta­le­ment ra­tée (éli­mi­na­tion au pre­mier tour), pas en­core en rythme après une bles­sure à la cuisse droite, le fes­ti­val d’ap­proxi­ma­tions a conti­nué. Même l’ar­bitre ne l’a pas ai­dé en lui re­fu­sant une faute gros­sière de Ri­vie­rez (38e). Après une dé­via­tion par­faite de Di Ma­ria, lan­cé en pleine sur­face, Ca­va­ni a ten­té deux cro­chets au lieu de faire preuve de spon­ta­néi­té (32e). Et quand il a en­fin réus­si à se dé­bar- ras­ser de Di­dillon, d’un plat du pied, il a trou­vé Fa­lette pour dé­vier sur son po­teau (41e).

En se­conde mi-temps ? Un triste bou­quet fi­nal après une de­mi-heure d’in­vi­si­bi­li­té : une re­prise à moins de 5 m à cô­té (77e), puis une der­nière ten­ta­tive écra­sée (78e) avant de drib­bler le gar­dien sans par­ve­nir à frap­per (88e).

Ca­va­ni, qui a ins­crit 81 buts en match of­fi­ciel de­puis son ar­ri­vée au PSG, « mar­que­ra t ou­jours des buts », comme ai­mait le rap­pe­ler Laurent Blanc, son an­cien en­traî­neur. Sur­tout en ayant au­tant d’op­por­tu­ni­tés, pour­rait-on ajou­ter. Le Ma­ta­dor a en­core quelques jo­kers. Mais il ne doit plus tar­der à vrai­ment en­trer dans l’arène. Si­non… le­pa­ri­sien.fr Les ré­ac­tions d’après-match

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.