No Mood, l'hu­meur re­van­charde

Après une longue ab­sence, NO MOOD vient d'ef­fec­tuer une bonne ren­trée le mois der­nier. Sur sa lan­cée, il peut mettre tout le monde d'ac­cord.

Aujourd'hui en France - - SPORT HIPPIQUE - HALIM BOUAKKAZ

CIN­QUIÈME DE GROUPE III et pla­cé de courses prin­ci­pales bien com­po­sées à 3 ans, NO MOOD (n°9) a été éloi­gné des pistes pen­dant près de dix mois. Sa ren­trée, à la fin du mois der­nier, a été très en­cou­ra­geante puis­qu’il s’est em­pa­ré du pre­mier ac­ces­sit. Il re­trouve les han­di­caps avec une va­leur in­fé­rieure de cinq ki­los par rap­port à sa der­nière ten­ta­tive à ce ni­veau. Dès lors, sa chance théo­rique est in­dé­niable.

GOOD SMASH re­monte au fi­let. Les deux der­nières sor­ties de GOOD SMASH (n°7) sont en tout point ho­no­rables, no­tam­ment la der­nière au cours de la­quelle il a été contraint de voya­ger en épais­seur. Cette fois, il a hé­ri­té d’un meilleur nu­mé­ro de corde qui de­vrait lui per­mettre de bé­né­fi­cier d’un bon par­cours. Si tout se dé­roule bien dans la ligne droite, il ne se­ra pas loin du compte.

NORAY monte en ré­gime. Ju­gé digne de par­ti­ci­per à un Groupe III en fin d’an­née der­nière, NORAY (n°4) a en­suite été absent des pistes pen­dant près de dix mois. Il a dé­sor­mais deux courses dans les jambes et re­trouve un par­cours sur le- quel il s’était im­po­sé à ce ni­veau. Certes, il a moins de marge mais, as­so­cié à Ch­ris­tophe Sou­mil­lon, il s’an­nonce com­pé­ti­tif.

CA­FÉ ROYAL tou­jours bien chaud. Trois fois deuxième à l’oc- ca­sion des quatre quin­tés qu’il a dis­pu­tés cette an­née, il mé­ri­te­rait d’en­le­ver une telle épreuve. Adepte de la course en avant, il va en­core don­ner du fil à re­tordre à ses ri­vaux.

La bonne mu­sique de ZEP­PE­LIN. Au mois de mai der­nier, ZEP­PE­LIN (n°3) a prou­vé qu’il pou­vait être com­pé­ti­tif à ce ni­veau. Il reste sur deux bonnes sor­ties dans des courses à condi­tions dis­pu­tées sur ce par­cours. As­so­cié à Pierre-Charles Bou­dot, il de­vrait jouer un rôle in­té­res­sant.

LUGANA ou l a f or me Pi a Brandt. Même si LUGANA (n°6) vient de cou­rir trois courses à ré­cla­mer, celles-ci étaient com­po­sées de de che­vaux d’une qua­li­té cer­taine. Dès lors, pour son re­tour dans les han­di­caps, il ne doit pas être né­gli­gé dans cette épreuve d’au­tant qu’il dé­pend d’un en­traî­ne­ment par­ti­cu­liè­re­ment adroit.

La forme est là. Qu’il s’agisse de LISTAN (n°13), troi­sième d’un évé­ne­ment en der­nier lieu, ou de CAYAMBE (n°2), le­quel vient de s’im­po­ser, la forme de ces deux che­vaux est in­con­tes­table. Par consé­quent, il convient de s’en mé­fier.

Long­champ, le 18 juin 2015. NO MOOD s’im­pose fa­ci­le­ment dans le Prix des Arts Fo­rains.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.