Les re­grets du dji­ha­diste ma­lien

Aujourd'hui en France - - FAITS DIVERS - PAS­CALE ÉGRÉ

L’UNE DES SÉ­QUENCES vi­déo re­cueillies par l’ac­cu­sa­tion le montre pioche en main, achar­né à dé­mo­lir l’un des mau­so­lées de Tom­bouc­tou, au nord du Ma­li. A l’ou­ver­ture de son pro­cès de­vant la Cour pé­nale in­ter­na­tio­nale (CPI), à La Haye (Pays-Bas), Ah­mad Al-Fa­qi Al-Madhi, dit Abou Tou­rab, a plai­dé cou­pable. « Je de­mande par­don et je de­mande au peuple ma­lien de me consi­dé­rer comme un fils qui s’est éga­ré en che­min », a avancé cet an­cien dji­ha­diste du groupe ar­mé An­sar Dine, ju­gé de­puis hier pour la des­truc­tion de dix bâ­ti­ments his­to­riques et re­li­gieux de la ci­té dite des 333 saints.

Il risque jus­qu’à trente ans d’em­pri­son­ne­ment

Du­rant l’oc­cu­pa­tion de Tom­bouc­tou par les is­la­mistes, au prin­temps 2012, cet ex-en­sei­gnant d’en­vi­ron 40 ans était de­ve­nu le chef de la bri­gade des moeurs, la Hes­bah. A ce titre, se­lon la pro­cu­reur de la CPI, ce cadre toua­reg au­rait « per­son­nel­le­ment di­ri­gé et su­per­vi­sé l’at­taque » contre neuf mau­so­lées de saints mu­sul­mans et la por- te d’une mos­quée, ins­crits au Pa­tri­moine mon­dial de l’Unes­co. Pour ce crime de guerre, Al-Mah­di en­court, se­lon le sta­tut de Rome, jus­qu’à trente ans d’em­pri­son­ne­ment — l’ac­cu­sa­tion de­vrait de­man­der entre neuf et onze ans. « Dé­truire les mau­so­lées […], c’est la des­truc­tion des ra­cines de tout un peuple », a in­sis­té hier la pro­cu­reur Fa­tou Ben­sou­da.

Ce pro­cès est une pre­mière à plu­sieurs titres, rap­pelle la CPI : « Il s’agit du pre­mier pro­cès in­ter­na­tio­nal se concen­trant sur la des­truc­tion de mo­nu­ments his­to­riques et re­li­gieux et de la pre­mière af­faire pour la­quelle l’ac­cu­sé re­con­naît sa culpa­bi­li­té. » « Il re­grette tous les actes qu’il a com­mis », a as­su­ré l’un de ses avo­cats.

Abou Tou­rab, qui avait fui l’opé­ra­tion Ser­val des forces fran­çaises, a été in­ter­pel­lé en 2015 au Ni­ger. Il est par ailleurs vi­sé par une plainte pour crimes contre l’hu­ma­ni­té, vi ol s et tor­ture.

Tom­bouc­tou (Ma­li), 2012. Des images de la dé­mo­li­tion des mau­so­lées, ins­crits au Pa­tri­moine mon­dial de l’Unes­co, ont été dif­fu­sées au pro­cès du dji­ha­diste.

Ah­mad Al-Fa­qi Al-Madhi, ex-dji­ha­diste du groupe ar­mé An­sar Dine, risque jus­qu’à trente ans de pri­son pour la des­truc­tion de bâ­ti­ments de la ci­té dite des 333 saints à Tom­bouc­tou.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.