C’est l’OR du bi­lan

Aujourd'hui en France - - L’ACTUALITÉ DES RÉGIONS - SAN­DRINE LEFÈVRE ET ERIC MI­CHEL

AU-DE­LÀ DE LA BOXE, l’ath­lé­tisme et l’équi­ta­tion ont dan­sé la sam­ba sur les po­diums. Men­tion spé­ciale aus­si au hand, qui place pour la pre­mière fois ses deux équipes en fi­nale olym­pique, et au ju­do qui s’offre deux titres, une pre­mière de­puis les Jeux olym­piques de Syd­ney (2000).

Jack­pot pour l’ath­lé

chaque an­née de­puis six ans une aug­men­ta­tion d’en­vi­ron 6 % du nombre de ses li­cen­ciés (302 809 au 1er août), elle peut donc s’at­tendre à un ef­fet JO. « De l’ordre de 12 % d’aug­men­ta­tion, comme ce fut le cas après les Championnats d’Eu­rope de Zu­rich en 2014 », es­time le pré­sident, Ber­nard Am­sa­lem. Ce­lui-ci es­père éga­le­ment des re­tom­bées cô­té spon­sors. « On a de belles his­toires à ra­con­ter et on ren­voie une belle image », pré­cise le di­ri­geant, qui es­père no­tamme n t q u e c e t t e r é u s s i t e o l y mp i q u e per­met­tra au mee­ting de Pa­ris (qui dé­mé­na­ge­ra à Char­lé­ty en 2017) de se do­ter d’un par­te­naire titre, ab­sent de­puis le dé­part d’Are­va. En cou­lisses, des chan­ge­ments se pré­parent. Ber­nard Am­sa­lem, après quinze ans à la tête de la Fé­dé­ra­tion, cé­de­ra son fau­teuil de pré­sident en dé­cembre. Quelques mois plus tard, sans doute à la fin d’avril 2017, Gha­ni Ya­louz sera ap­pe­lé à d’autres fonc­tions. Un nou­veau di­rec­teur tech­nique na­tio­nal sera alors nom­mé et consti­tue­ra une nou­velle équipe tech­nique. A prio­ri, sans grande ré­vo­lu­tion.

L’équi­ta­tion fran­chit l’obs­tacle de la no­to­rié­té

Très fran­che­ment, le sport équestre fran­çais n’avait pas be­soin de l’ex­cep­tion­nelle mois­son bré­si­lienne et des 3 mé­dailles, dont 2 en or, rap­por­tées de Rio pour al­ler bien. Troi­sième sport en termes de li­cen­ciés (650 000) der­rière le foot­ball et le ten­nis, l’équi­ta­tion re­ven­dique plus de 2 mil­lions de ca­va­liers oc­ca­sion­nels. Dis­ci

pline la plus fé­mi­nine du sport tri­co­lore (80 % des li­cen­ciés sont des femmes), elle fait le plein chaque se­maine d’un pu­blic très connais­seur dans les cen­taines de concours or­ga­ni­sés à tra­vers le pays. Les centres équestres sont pleins à cra­quer. Que vont chan­ger les deux mé­dailles d’or des équipes ? Une plus grande no­to­rié­té en de­hors du cercle confi­né des pad­docks. Vous connais­siez Pierre Du­rand et Jap­pe­loup, im­mor­ta­li­sé à l’écran par Guillaume Ca­net ? Vous vous sou­vien­drez peut-être dé­sor­mais d’As­tier Ni­co­las et des ca­va­liers du concours com­plet, tout comme de Pé­né­lope Le­pré­vost, Ro­ger-Yves Bost, Ke­vin Staut et Phi­lippe Ro­zier, sa­crés au saut d’obs­tacles.

« Ce qu’on a fait est ex­cep­tion­nel, ra­conte Ro­ger-Yves Bost, qui était dé­jà à At­lan­ta en 1996. Nous avons beau­coup de chance. J’es­père sim­ple­ment qu’on ne va pas en­core at­tendre qua­rante ans pour re­vivre ça. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.