La­ville­nie, re­vanche à Londres en 2017 ?

Aujourd'hui en France - - L’ACTUALITÉ DES RÉGIONS - S.L.

LES IMAGES de Re­naud La­ville­nie, bou­le­ver­sé sur le po­dium puis conso­lé par Bub­ka, res­te­ront. Le soir de la fi­nale de la perche, éner­vé par les sif­flets, le vi­ce­cham­pion olym­pique avait dé­ra­pé, fai­sant ré­fé­rence aux Jeux de 1936 pour par­ler du pu­blic. Même s’il s’est ex­cu­sé, les Bré­si­liens ne lui ont pas par­don­né, lui gâ­chant la cé­ré­mo­nie de re­mise des mé­dailles. Le Fran­çais — bat­tu par un in­croyable Thia­go Braz, à 6,03 m, alors qu’il avait réa­li­sé un concours qua­si par­fait, avec 5,98 m — a souf­fert. Il en­tend bien re­bon­dir sur la piste.

Dès jeu­di, il sera au mee­ting de Lau­sanne, et en­chaî­ne­ra avec ceux de Pa­ris (sa­me­di) et Zu­rich (le 1er sep­tembre) puis le Dé­caNa­tion à Mar­seille (le 13 sep­tembre). « C’est im­por­tant de me pro­je­ter sur les pro­chaines échéances, in­siste-t-il. Quatre ans, c’est long mais je pense avoir les moyens d’être com­pé­ti­tif en 2020. » L’an pro­chain, La­ville­nie (29 ans) ten­te­ra de conqué­rir à Londres ce titre mon­dial qui lui échappe de­puis tou­jours. « Ma chance, c’est que le stade de Londres me réus­sit bien (NDLR : il y avait dé­cro­ché le titre olym­pique en 2012). J’ai hâte d’al­ler cher­cher une mé­daille que j’es­père en or, même si, après ces JO, je suis conscient que ce ne sera pas simple. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.