Comme à la mai­son

Aujourd'hui en France - - RADIO - CA­THE­RINE BALLE

« MER­CI DE M’AC­CUEILLIR chez vous. Les ex­perts, c’est vous. C’est ça, l’es­prit RMC. » A écou­ter la pre­mière de « 100 % Ba­che­lot », ce lun­di de 15 heures à 16 heures, on ne doute pas que l’an­cienne mi­nistre de la San­té l’a dé­jà, l’es­prit RMC. Ro­se­lyne Ba­che­lot n’a au­cun mal à don­ner son avis aus­si bien sur l’uti­li­té des par­tis po­li­tiques que sur l’aug­men­ta­tion du prix de la consultation des mé­de­cins gé­né­ra­listes. Sou­cieuse de don­ner un ton di­rect à son pro­gramme, elle de­mande au so­cio­logue Jean Viard de vul­ga­ri­ser son pro­pos (« Ex­pli­quez-nous : c’est quoi, un mo­niste ? »). Et lors­qu’un au­di­teur s’ex­cuse de sa bru­ta­li­té, elle s’ex­clame : « On at­tend que vous soyez bru­tal, Fran­çois ! » En­thou­siaste, par­fois même fou­gueuse, la nou­velle ani­ma­trice de RMC ne se laisse même pas dé­sta­bi­li­ser quand on lui passe une Ge­ne­viève de Fon­te­nay in­ta­ris­sable, qui la tu­toie, s’en­flamme contre le nom du par­ti les Ré­pu­bli­cains o u a f f i r me qu’ Ar­naud Montebourg « au­rait la car­rure pour être pré­sident de la Ré­pu­blique ». On re­grette le cô­té ca­fé du com­merce des i nter­ven­tions d’au­di­teurs, mais Ro­se­lyne Ba­che­lot semble dé­jà chez elle sur RMC. D’ailleurs, après avoir van­té les « yeux su­perbes » de son coa­ni­ma­teur Ré­my Bar­ret, elle « em­brasse » Vincent Mos­ca­to, qui prend l’an­tenne après elle. Ro­se­lyne est à la mai­son, et dé­jà en fa­mille.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.