Un chèque de 175 M€ !

FOOT­BALL. Le nou­veau contrat de spon­so­ring avec QTA, l’of­fice de tou­risme du Qa­tar, re­pré­sente près d’un tiers du bud­get du club et de­vrait, cette fois, être va­li­dé par l’UEFA.

Aujourd'hui en France - - SPORTS - RONAN FOLGOAS

MA­RIAGE ARRANGÉ ou his­toire d’amour ? Entre le PSG et QTA, l’of­fice de tou­risme qa­ta­rien, c’est en tout cas du sé­rieux. Après un pre­mier contrat de quatre ans qui s’est ache­vé le 30 juin der­nier, les deux par­ties sont tom­bées d’ac­cord pour pour­suivre l’aven­ture. Jus­qu’à pré­sent, le club a tou­te­fois gar­dé le si­lence sur la pro­lon­ga­tion de ce contrat d’image en or. « C’est nor­mal puisque le nou­veau contrat n’est pas en­core si­gné, fait-on sa­voir au club. Il est en cours de ré­gu­la­ri­sa­tion. Mais il n’existe plus au­cun obs­tacle et tout de­vrait être ré­glé dans les pro­chaines se­maines. »

Se­lon nos in­for­ma­tions, la Qa­tar Tou­rism Au­tho­ri­ty s’ap­prête à ver­ser cette sai­son en­vi­ron 175 M€ au PSG. Soit le plus gros poste de re­cettes du club, et de loin. Ce par­te­na­riat avec QTA doit ain­si re­pré­sen­ter 30 % du bud­get pré­vi­sion­nel de la sai­son 2016-2017 (com­pris entre 550 et 560 M€).

En contre­par­tie, le club de la ca­pi­tale met­tra à dis­po­si­tion, comme les an­nées pré­cé­dentes, son image et celle de ses joueurs pour as­su­rer la pro­mo­tion du Qa­tar en tant que des­ti­na­tion tou­ris­tique. Plu­sieurs opé­ra­tions ont dé­jà été pro­gram­mées en ce sens, avant même l’of­fi­cia­li­sa­tion du nou­veau contrat. Di­manche der­nier, lors du pre­mier match de la sai­son à do­mi­cile, deux spec­ta­teurs ont ain­si été dé­si­gnés par ti­rage au sort pour as­sis­ter à la ren­contre dans la loge QTA. La marque a alors été ci­tée à plu­sieurs re­prises par le spea­ker du Parc des Princes.

Par ailleurs, des joueurs des équipes de foot­ball et de hand­ball, mas­cu­lines et fé­mi­nines, sont at­ten­dus sur le stand du Qa­tar lors d’un sa- lon du tou­risme à Pa­ris en sep­tembre. En­fin, le stage hi­ver­nal à Do­ha se­ra une nou­velle fois l’oc­ca­sion de réa­li­ser plu­sieurs opé­ra­tions com­mer­ciales en pré­sence des hommes d’Unai Eme­ry.

Ce pro­gramme mar­ke­ting, me­né avec l’agence de com­mu­ni­ca­tion Ha­vas, donne en tout cas un peu de consis­tance à un contrat d’image ini­tia­le­ment très ar­ti­fi­ciel. « Tout est par­ti de la né­ces­si­té de ré­pondre aux règles du fair-play fi­nan­cier, re­trace un connais­seur du dos­sier QTA. En 2012, le PSG s’est re­trou­vé dans l’obli­ga­tion de trou­ver très ra­pi­de­ment de nou­velles re­cettes pour les mettre au ni­veau des énormes dé­penses consa­crées aux sa­laires et aux trans­ferts de joueurs. »

A Pa­ris, cette manne pro­vi­den­tielle est donc ve­nue di­rec­te­ment du Qa­tar par le biais de l’of­fice de tou­risme, une en­ti­té éta­tique dis­tincte de Qa­tar Sports In­vest­ments, pro­prié­taire du club. Un mé­ca­nisme que le pré­sident lyon­nais JeanMi­chel Au­las as s i mile e ncore au­jourd’hui « à une aide d’Etat à fonds per­du ».

Le contrat se­ra sou­mis à l’UEFA cou­rant oc­tobre

En 2014, les ex­perts de l’UEFA je­taient eux aus­si un re­gard très cri­tique sur ce contrat PSG-QTA. Chif­fré à 200 M€ an­nuels, ils l’avaient alors ju­gé « sur­va­lo­ri­sé par rap­port aux prix nor­maux du mar­ché » avant de le dé­co­ter. Cette dé­ci­sion avait en­traî­né une vague de me­sures coer­ci­tives à l’en­contre des Pa­ri­siens. Cette époque semble au­jourd’hui ré­vo­lue. « Le prix nor­mal du mar­ché est une no­tion évo­lu­tive, ex­plique une source de l’UEFA. En trois ans, le PSG est de­ve­nu une marque beau­coup plus forte. Donc ses contrats spon­so­ring aus­si ont pris une va­leur su­pé­rieure. » La nou­velle ver­sion du contrat QTA doit être sou­mise à l’UEFA cou­rant oc­tobre pour va­li­da­tion.

Do­ha (Qa­tar), le 27 dé­cembre 2015. Le pro­chain stage hi­ver­nal à Do­ha se­ra une nou­velle fois l’oc­ca­sion de réa­li­ser plu­sieurs opé­ra­tions com­mer­ciales. Le PSG met en ef­fet à dis­po­si­tion son image en contre­par­tie des sommes ver­sées par QTA.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.