Pa­ris 2024 dans toutes les têtes

Aujourd'hui en France - - SPORTS -

A peine des­cen­du de l’avion, To­ny Es­tan­guet at­trape Ted­dy Ri­ner, in­ter­pelle To­ny Yo­ka et Es­telle Mos­se­ly. Sur le tar­mac, le co­pré­sident du co­mi­té de can­di­da­ture Pa­ris 2024, lo­go en main, s’offre un sel­fie avec les trois cham­pions olym­piques. Le mes­sage est pas­sé, comme à Rio. Du­rant plus de deux se­maines, les membres du grou­pe­ment d’in­té­rêt pu­blic (GIP) — Anne Hi­dal­go, Ber­nard La­pas­set, Guy Drut et To­ny Es­tan­guet en tête — ont mul­ti­plié les ren­dez-vous for­mels et in­for­mels pour dé­fendre le dos­sier. Réunions, vi­sites aux dif­fé­rents co­mi­tés olym­piques na­tio­naux, dé­jeu­ners, dî­ners, dé­pla­ce­ments dans des soi­rées avec l’es­poir d’ap­pro­cher des membres du CIO, rien n’a été lais­sé au ha­sard pour ren­con­trer ceux qui dé­si­gne­ront en sep­tembre 2017 la ville hôte des JO 2024 (Pa­ris, Los An­geles, Rome ou Bu­da­pest). Les ren­dez-vous se sont mul­ti­pliés, tan­tôt sur des sites, tan­tôt dans des bus sur les dif­fé­rents tra­jets. « Il a fal­lu créer des op­por­tu­ni­tés en fai­sant preuve de tact, car les membres du CIO sont avant tout là pour voir les Jeux, ra­conte Etienne Tho­bois, di­rec­teur gé­né­ral de la can­di­da­ture. Nous avons re­çu un ex­cellent ac­cueil, nous avons écou­té, pris en compte des re­marques qui, à la marge, vont nous per­mettre de faire évo­luer notre dos­sier tech­nique. » Ain­si, à la de­mande de la Fé­dé­ra­tion in­ter­na­tio­nale de bas­ket, une deuxième salle (Cou­ber­tin, même si la jauge de 3 800 spec­ta­teurs est in­fé­rieure au sou­hait du CIO) ac­cueille­ra des matchs. Autre chan­ge­ment, l’Are­na 92 n’ac­cueille­ra plus la gym­nas­tique en même temps que l’hal­té­ro­phi­lie, « car nous nous sommes aper­çus qu’il était com­pli­qué de faire co­ha­bi­ter ces deux dis­ci­plines, no­tam­ment en rai­son du bruit », pré­cise Etienne Tho­bois.

Le pa­tron du CIO at­ten­du en oc­tobre

Fort de ce qu’il a pu voir à Rio, le GIP en­tend in­sis­ter sur l’as­pect cé­lé­bra­tion. La ca­pi­tale pour­ra pro­mou­voir le fait qu’elle dis­pose d’un vrai centre-ville (con­trai­re­ment à Rio… et Los An­geles), où il se­ra pos­sible d’al­lier cul­ture et sport. « Les spec­ta­teurs pour­ront se dé­pla­cer d’un site à l’autre, à pied ou à vé­lo », note le DG. Les bons ré­sul­tats des Bleus sont aus­si un point non né­gli­geable. « D’au­tant que nous avons eu des mé­dailles dans beau­coup de sports dif­fé­rents (NDLR : 15), avec de belles his­toires à ra­con­ter », re­marque Es­tan­guet, élu du­rant les JO, vice-pré­sident de la com­mis­sion des ath­lètes au CIO. Le triple cham­pion

To­ny Es­tan­guet, co­pré­sident du co­mi­té de can­di­da­ture Pa­ris 2024.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.