« Ar­rê­tons d’en par­ler ! »

Na­tha­lie Gou­let,

Aujourd'hui en France - - LE FAIT DU JOUR - Pro­pos re­cueillis par CHARLES DE SAINT SAU­VEUR

COAUTEUR d’un rap­port par­le­men­taire sur « l’is­lam de France », la sé­na­trice cen­triste (UDI) de l’Orne se déses­père du dé­bat sur le bur­ki­ni. Le Conseil d’Etat se sai­sit du dos­sier bur­ki­ni jeu­di (cet après-mi­di). Qu’en at­ten­dez-vous ? NA­THA­LIE GOU­LET. Je sou­hai­te­rais qu’il in­va­lide les ar­rê­tés an­ti­bur­ki­ni, ne se­rait-ce que pour sif­fler la fin de cette folle sur­en­chère. Je peux com­prendre qu’un maire prenne un ar­rê­té s’il es­time qu’il y a un risque de trouble à l’ordre pu­blic. Mais le dé­bat au­tour du bur­ki­ni est de­ve­nu hys­té­rique. Au­cun dé­bat ra­tion­nel sur l’is­lam n’a sa place en France en ce mo­ment. L’heure est aux amal­games. Au lieu de cal­mer le dé­bat, les lea­deurs po­li­tiques soufflent sur les braises. Cette po­lé­mique, qui n’existe que chez nous, en dit long sur l’état de notre so­cié­té. Cer­tains, no­tam­ment le FN, de­mandent une loi contre ce maillot de bain. Lé­gi­fé­rer se­rait à vos yeux... … in­sen­sé ! Notre pays au­rait alors per­du sa bous­sole. J’ai vo­té en 2010 pour in­ter­dire la bur­qa, qui est contraire à nos va­leurs ré­pu­bli­caines. Je suis loin d’être une fa­na­tique du bur­ki­ni, et je n’ex­clus pas que cer­taines adeptes fassent de la pro­vo­ca­tion. Mais je constate qu’on se ri­di­cu­lise pour un bout de tis­su. Pen­dant ce temps-là, Ma­rine Le Pen en­caisse cash, et sans avoir be­soin de par­ler. Et les re­cru­teurs de Daech se frottent les mains. C’est un cercle vi­cieux, qui acte un peu plus le di­vorce entre l’is­lam et la France. Pour vous, le bur­ki­ni est com­pa­tible avec la ré­pu­blique ? En France, c’est l’Etat qui est laïc. Pas les ci­toyens et en­core moins les maillots de bain. Le bur­ki­ni n’est pas in­ter­dit par la loi. Et l’is­lam par­fai­te­ment com­pa­tible avec la ré­pu­blique et la laï­ci­té. Notre mis­sion par­le­men­taire l’a mon­tré avec force. Re­ve­nons à la rai­son. Et ar­rê­tons d’en par­ler.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.