Ma­cron s’ac­tive… en cou­lisses

Aujourd'hui en France - - POLITIQUE - P.TH.

Est-ce parce que le ton de Fran­çois Hol­lande à son égard s’est fait moins tendre, cet été ? Pas de ren­trée to­ni­truante pour Em­ma­nuel Ma­cron. Dis­cret, mais loin d’être in­ac­tif, le mi­nistre de l’Eco­no­mie a re­çu hier une tren­taine de par­le­men­taires à Ber­cy, à l’heure du dé­jeu­ner. « Comme tous les ans, pour faire le point sur l’ac­tua­li­té de la ren­trée et les grands dos­siers du mi­nis­tère », as­sure son ca­bi­net. Une ren­contre de deux heures trente qui lui a per­mis, se­lon un par­ti­ci­pant, « de voir les gens, de s’as­su­rer qu’il n’y avait pas de désaf­fec­tion et de faire du co­coo­ning ». De re­mettre les choses au point, aus­si, après sa vi­site po­lé­mique au Puy du Fou (Ven­dée), le parc d’at­trac­tions du sou­ve­rai­niste Phi­lippe de Villiers. « Il a dit qu’il y était al­lé en tant que mi­nistre car il s’agit d’une grande réus­site éco­no­mique, mais que pour le reste, il est en to­tal désac­cord po­li­tique, éco­no­mique et éthique avec Phi­lippe de Villiers », rap­porte un pré­sent. Ces der­niers jours, Ma­cron a par ailleurs en­cou­ra­gé ses sou­tiens à se rendre à l’uni­ver­si­té d’été du Pôle des ré­for­ma­teurs, l’aile droite du PS, qui se tient au­jourd’hui à Pa­ris. « Il vou­lait qu’on y aille pour ne pas lais­ser la place aux par­ti­sans de Valls », confie l’un d’eux. Le mi­nistre pré­pare un nou­vel ou­vrage. « Il y li­vre­ra son ana­lyse sur l’état de notre so­cié­té », confie l’un de ses fi­dèles. Sor­tie pré­vue cet au­tomne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.