Le chô­mage sur la bonne pente

EM­PLOI. En juillet, le chô­mage a di­mi­nué (- 0,5 %). Sur un an, le nombre de de­man­deurs d’em­ploi a bais­sé de 44 100. En­fin un signe en­cou­ra­geant.

Aujourd'hui en France - - ÉCONOMIE - CA­THE­RINE GASTÉ

IL Y A DES BONNES nou­velles qui n’at­tendent pas. Hier, à 17 h 29, le pré­sident de la Ré­pu­blique, en dé­pla­ce­ment dans le Maine-et-Loire, a bri­sé l’em­bar­go sur les chiffres du chô­mage, pu­bliés chaque mois ri­gou­reu­se­ment au der­nier top avant 18 heures. Fran­çois Hol­lande a lui­même ven­du la mèche aux jour­na­listes pré­sents, se fé­li­ci­tant de la « ten­dance » à la « baisse du chô­mage » avant la pa­ru­tion of­fi­cielle des chiffres de juillet.

Après deux mois de hausse, le nombre de de­man­deurs d’em­ploi n’ayant pas du tout tra­vaillé (ca­té­go­rie A) a re­pris sa dé­crue : il a di­mi­nué de 0,5 % en juillet (19 100 ins­crits en moins par rap­port à juin), pour s’éta­blir à 3,506 mil­lions (3,761 avec les DOM). Une baisse qui « s’ins­crit dans la conti­nui­té des bons résultats ob­te­nus au deuxième tri­mestre en ma­tière de créa­tion d’em­plois et de baisse du chô­mage en­re­gis­trés par l’In­see, a rap­pe­lé, sa­tis­fait, le mi­nis­tère du Tra­vail. Le nombre d’ins­crits a ain­si di­mi­nué de près de 75 000 de­puis jan­vier [et] de 44 100 sur un an (- 1,2 %) ». Une em­bel­lie qui pro­fite à toutes les tranches d’âge et aux chô­meurs de longue du­rée.

Un peu en trompe-l’oeil

Des résultats qui tombent à point nom­mé pour Fran­çois Hol­lande. Lui qui avait condi­tion­né sa propre can­di­da­ture en 2017 à une in­ver­sion de la courbe du chô­mage. A moins d’un an de l’échéance le chef de l’Etat se­rait donc sur le point de te­nir sa pro­messe, alors que les an­nonces de can­di­da­ture pour la pré­si­den­tielle se mul­ti­plient, à gauche comme à droite. Reste que cette baisse, certes no­table dans les grandes lignes, réus­sit tout juste à gom­mer la hausse des deux

JJ­mois pré­cé­dents (+ 14 600). Re­gar­dée d’un peu plus près, elle joue même un peu en trompe-l’oeil : les ca­té­go­ries B et C (re­grou­pant les chô­meurs en ac­ti­vi­té ré­duite dans le mois), aug­mentent for­te­ment, avec (+ 26 700).

Le to­tal des trois ca­té­go­ries de chô­meurs te­nus de re­cher­cher un em­ploi (A, B et C) at­teint ain­si 5,442 mil­lions en juillet (5,739 avec les DOM), en hausse de 0,1 % sur un mois et de 0,7 % sur un an. Par ailleurs, la ca­té­go­rie D, d’or­di­naire igno­rée, qui re­groupe les chô­meurs en for­ma­tion, est do­ré­na­vant scru­tée dans ces moindres dé­tails avec la m i s e e n oe u v r e d u « p l a n 500 000 for­ma­tions ». Leur nombre com­mence à s’épais­sir avec + 10,1 % d’ins­crits sur trois mois, pour at­teindre le chiffre re­cord de 308 900 per­sonnes. My­riam El Khom­ri jure que

JJJ« la for­ma­tion consti­tue un le­vier es­sen­tiel de re­tour à l’em­ploi pour ceux qui en sont pri­vés, dès lors qu’elle est orien­tée vers les be­soins des mé­tiers en ten­sion au plus près des ter­ri­toires ». C’est aus­si, en par­tie, une au­baine pour le gou­ver­ne­ment, qui voit les chô­meurs de ca­té­go­rie A mi­grer vers la D.

Il reste donc quelques mois en­core à Fran­çois Hol­lande pour faire la dé­mons­tra­tion que sa pro­messe d’in­ver­ser la courbe du chô­mage ne se­ra pas qu’un ar­ti­fice sta­tis­tique… ÉCO­NO­MIE Les chiffres du chô­mage sous Fran­çois Hol­lande

Jle­pa­ri­sien.fr

JJ

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.