Le construc­teur na­val fra­gi­li­sé

Aujourd'hui en France - - ÉCONOMIE - ÉRIC PELLETIER ET VIC­TOR TASSEL

LA FUITE MAS­SIVE d’in­for­ma­tions tech­niques dont a été vic­time l e construc­teur na­val f ran­çais DCNS ar­rive au plus mau­vais mo­ment, en pleines né­go­cia­tions avec les au­to­ri­tés aus­tra­liennes pour la si­gna­ture dé­fi­ni­tive d’un mé­ga-contrat de li­vrai­son de sous-ma­rins (d’un mon­tant de 38 Mds$). Mais il n’y au­rait pas de do­cu­ment clas­sé se­cret-dé­fense dans ces fuites. Après exa­men des do­cu­ments pu­bliés par « The Aus­tra­lian », les au­to­ri­tés fran­çaises pensent avoir iden­ti­fié leur ori­gine.

Pas le mo­ment de perdre en cré­di­bi­li­té

Il s’agi­rait bien des 22 400 pages trans­mises à la ma­rine in­dienne sous un for­mat nu­mé­rique, dans le cadre de la vente de 6 sous-ma­rins Scor­pène. Une sorte de « su­per ma­nuel », dé­cri­vant l’uti­li­sa­tion du sub­mer­sible et dé­taillant les tech­niques de main­te­nance né­ces­saires à son en­tre­tien, confor­mé­ment au trans­fert de sa­voir-faire pré­vu dans le contrat. « Le ni­veau de ces trans­ferts de tech- no­lo­gie est tou­jours au coeur des né­go­cia­tions com­mer­ciales de ce type », sou­ligne un bon connais­seur du dos­sier pour qui, si elle se confir­mait, cette nou­velle se­rait moins in- quié­tante qu’en­vi­sa­gé dans un pre­mier temps : « Ce­la dé­mon­tre­rait que la fuite ne vient pas des bu­reaux de DCNS. » Le mi­nistre in­dien de la Dé­fense a, de son cô­té, or­don­né une en­quête pour « dé­cou­vrir ce qui avait fui­té et l’éten­due de ce qui nous concerne », pri­vi­lé­giant clai­re­ment l’hy­po­thèse d’un pi­ra­tage in­for­ma­tique.

Se­lon des sources concor­dantes à Pa­ris, l’af­faire pour­rait trou­ver son ori­gine en 2011 lorsque les don­nées ont été em­por­tées par un an­cien of­fi­cier de la ma­rine fran­çaise qui, à l’époque, était un sous-trai­tant de la DCNS. Le groupe est dé­te­nu à 62 % par l’Etat fran­çais. « A ce stade, nous n’avons pas connais­sance de l’exis­tence de do­cu­ments clas­si­fiés dans les do­cu­ments pu­bliés », fait-on va­loir au sein des ser­vices de Ma­ti­gnon. De fait, le par­quet de Pa­ris in­di­quait hier n’avoir pas re­çu de plainte. Quant aux ser­vices de ren­sei­gne­ment in­té­rieurs, ils ne se­raient pas plus sai­sis du dos­sier.

La DCNS est éga­le­ment en cours de dis­cus­sions avec la Nor­vège, qui pré­voit de com­man­der 4 à 6 sous­ma­rins pour un mon­tant éva­lué entre 3 et 4 Mds€. En pleine guerre com­mer­ciale, ce n’est pas le mo­ment de perdre en cré­di­bi­li­té…

Le sous-ma­rin « O’Hig­gins », de type Scor­pène, construit pour le Chi­li, est ar­ri­vé mar­di soir à Lo­rient pour une sé­rie d’es­sais en mer.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.