Le sa­la­rié li­cen­cié fi­nit par être ré­in­té­gré

Aujourd'hui en France - - L’ACTUALITÉ DES RÉGIONS - HÉ­LÈNE HANNON

NORD-PAS-DECALAIS - PICARDIE. La dé­ci­sion de jus­tice a été ap­plau­die, hier ma­tin, à la sor­tie du conseil de prud’hommes de Va­len­ciennes. Jo­sé Des­silly va pou­voir re­trou­ver son poste chez Bom­bar­dier. Ce cadre de 58 ans, comp­tant trente-neuf an­nées pas­sées chez le lea­deur mon­dial de la fa­bri­ca­tion d’avions et de trains, avait été li­cen­cié sans in­dem­ni­té, pour faute grave après avoir par­ti­ci­pé à un dé­brayage de­vant l’usine de Cres­pin le 7 juin. La di­rec­tion l’ac­cuse d’avoir « en­tra­vé la libre cir­cu­la­tion des biens et des per­sonnes et la li­ber­té du tra­vail en blo­quant l’ac­cès au site ». « On était 400 ! Pour jus­te­ment sou­te­nir un col­lègue vic­time de sanc­tions, ré­torque Lu­do­vic Bou­vier, se­cré­taire gé­né­ral de l’USTM-CGT. Ils ont ci­blé Jo­sé parce qu’il est cadre, ils pen­saient que ça fe­rait taire tout le monde. »

Pé­ti­tions et ma­ni­fes­ta­tions de sou­tien

Aus­si­tôt, un vaste ré­seau de sou­tien s’était consti­tué avec pé­ti­tions et ma­ni­fes­ta­tions. Au cours de cha­cune des au­diences au tri­bu­nal, 150 à 200 per­sonnes sont pré­sentes pour sou­te­nir Jo­sé. « Au­jourd’hui, c’est une grande vic­toire, pour Jo­sé mais aus­si pour le droit de grève. Nous avons hâte de re­trou­ver notre col­lègue qui reste très af­fec­té par ce li­cen­cie­ment abu­sif », ajoute Lu­do­vic Bou­vier. Bom­bar­dier est éga­le­ment condam­né à ver­ser les sa­laires per­dus jus­qu’au jour de la ré­in­té­gra­tion, soit le 3 sep­tembre pro­chain. A quelques an­nées de la re­traite, Jo­sé est sou­la­gé de re­trou­ver son en­tre­prise, confie son en­tou­rage. Il en a gra­vi les éche­lons pour de­ve­nir agent de maî­trise au cours d’une car­rière ir­ré­pro­chable. Bom­bar­dier de­vrait faire ap­pel.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.