Entre l’homme et la bête

Del Amo

Aujourd'hui en France - - LOISIRS ET SPECTACLES -

QUI A DIT que les ro­man­ciers fran­çais ne sa­vaient pas écrire de sa­ga et qu’ils avaient per­du leur langue ? Jean-Bap­tiste Del Amo, Gon­court du pre­mier ro­man en 2009 pour « Une édu­ca­tion li­ber­tine », en est le par­fait contre-exemple. « Règne ani­mal » est une per­for­mance lit­té­raire qui ra­conte, de 1898 à 1981, avec es­cale dans une tran­chée de 1914, la tra­jec­toire d’une ex­ploi­ta­tion pay­sanne du Gers qui se trans­forme peu à peu en por­che­rie in­dus­trielle.

Comme on dit en lan­gage fa­mi­lier, c’est du bru­tal. Il y a quelque chose de na­tu­rel­le­ment or­ga­nique dans l’écri­ture de Del Amo qui mé­lange le sang, la boue, la sueur et les larmes. Parce que, pour les rires, il fau­dra re­pas­ser. La vio­lence dé­ga­gée par la na­ture hu­maine, mais éga­le­ment por­tée à la condi­tion ani­male, cir­cule dans ce ré­cit comme un sang fu­rieux. A son mi­lieu, la re­la­tion qu’en­tre­tient le pa­tron de l’ex­ploi­ta­tion avec ses fils fait prendre au ré­cit un tour dif­fé­rent. Car sur ce ter­rain qui n’offre guère de prise au sen­sible sur­gissent par­fois de brefs et sur­pre­nants éclairs d’hu­ma­ni­té. La confron­ta­tion, par re­gards in­ter­po­sés, entre l’éle­veur et le ver­rat est un sa­cré mo­ment. At­ten­tion, Gon­court cli­gno­tant.

de Jean­Bap­tiste Del Amo, Ed. Gal­li­mard, 419 pages, 21 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.