Et si les chats n’étaient pas nos amis…

Aujourd'hui en France - - LOISIRS ET SPECTACLES - CH­RIS­TOPHE LEVENT

MIGNONS, CÂLINS, joueurs, « trop drôles » quand ils es­saient de se dé­pa­touiller d’une pe­lote de laine ou d’en­trer dans un car­ton, cra­quants en vi­déo sur In­ter­net, dont ils sont de­ve­nus les chou­chous. Oui, les chats sont d’ado­rables créa­tures. En­fin, peut-être… « Pu­tain de chat », une BD trash et drôle à la fois qui sort au­jourd’hui, pour­rait vous faire chan­ger d’avis. Le mi­ni-al­bum, avec ses des­sins sous forme de strips et son in­quié­tante cou­ver­ture, pro­met de ré­vé­ler en­fin « la vé­ri­té sur les chats ». Et elle est à se tordre de rire.

Noire, agres­sive et vul­gaire, la bes­tiole de la BD fait vivre un vé­ri­table cau­che­mar à son pauvre maître, per­sua­dé d’avoir adop­té le plus gen­til des cha­tons. Pis : l’au­teur belge Sté­phane La­puss’, un pseu­do de cir­cons­tance, nous en­traîne à l’in­té­rieur du cer­veau de ce re­dou­table pré­da­teur. Ses pen­sées sont au moins aus­si odieuses que ses actes. Quand, par exemple, le ma­tou, qui ma­nie l’in­sulte aus­si sou­vent que les griffes, en­tre­prend de se ven­ger de la cas­tra­tion que son maître vient de lui faire su­bir… Ou quand il en­tre­prend, après s’être li­vré à une mé­ti­cu­leuse toi­lette in­time, de ve­nir lé­chouiller le vi­sage de son pro­prié­taire aux anges.

Le cô­té obs­cur des « Lol­cats »

Le pro­cé­dé n’est pas nou­veau. Le chat Gar­field, de l’Amé­ri­cain Jim Da­vis, lui a don­né ses lettres de no­blesse. Mais le « Pu­tain de chat » de La­puss’ en offre une ver­sion plus cy­nique et noire, mo­der­ni­sée et dia­ble­ment ef­fi­cace. Le ma­tou se taille d’ailleurs dé­jà un beau suc­cès sur Fa­ce­book (plus de 14 000 fans) et sur le reste des ré­seaux. Le sym­bole aus­si d’une pe­tite vague de ras-le-bol, mar­quée par la créa­tion du Co­mi­té contre les chats (CCC), face à la dé­fer­lante des « Lol­cats » sur la Toile…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.