Jouent en so­li­taire

Aujourd'hui en France - - LE FAIT DU JOUR - J.VA.

YAN­NICK a tou­jours été un fervent adepte du voyage en so­lo. A 20 ans, il avait dé­jà par­cou­ru une bonne par­tie du monde, seul. Egypte, Mexique sur les traces des pre­mières ci­vi­li­sa­tions. « Puis, j’ai eu des en­fants. Ma femme n’était pas pas­sion­née de voyages et j’ai dû faire une pause. » Et au­jourd’hui, son sac à dos tré­pigne, tout comme lui, de re­voir le monde. Il part une pre­mière fois avec un ami en Aus­tra­lie en 2012. Pro­chain ob­jec­tif : la Jor­da­nie et la fas­ci­nante Pé­tra. Mais com­ment doit faire ce dé­sor­mais re­trai­té tou­jours ma­rié pour se lan­cer ? Cette f ois, au­cun ami n’est dis­po­nible pour se joindre à son pé­riple. En mai, il dé­cide de par­tir d’abord à la conquête... d’un com­pa­gnon de route sur In­ter­net. « Je ne sais pas pour­quoi, ré­flé- chit-il à voix haute. A mon âge, l’ap­pré­hen­sion de la vie est dif­fé­rente qu’à 20 ans. Je suis pro­ba­ble­ment moins in­cons­cient et freine da­van­tage mes ar­deurs, énu­mère le Vien­nois. Peut-être aus­si qu’in­cons­ciem­ment il y a l’hy­po­thèse qu’il ar­rive quelque chose et qu’il est pré­fé­rable d’être à deux. » Ce­la n’a pas don­né l’en­vie à sa femme de l’ac­com­pa­gner. « Mais ce­la la ras­sure. »

Yan­nick poste son an­nonce sur une des nom­breuses bourses aux équi­piers qu’offre la Toile. « Deux mois plus tard, je com­men­çais à déses­pé­rer », ra­con­tet-il. Il n’a eu que trois pro­po­si­tions. « Je les ai dé­cli­nées. La pre­mière était une femme. Je pré­fé­rais par­tir avec un homme, c’est plus simple, glisse-t-il. Quant aux deux autres, les per­sonnes sem- blaient in­té­res­sées par autre chose que le voyage... Moi j’ai une épouse, je ne suis pas là pour ça. »

Fin juin, Alain, 66 ans et ha­bi­tant à Poi­tiers, ré­pond via le site du Rou­tard. « On s’est con­tac­tés par Skype, on a échan­gé sur notre vi­sion du voyage, nos exi­gences. Nous avons à peu près la même lo­gique. » Ils vont s’en­vo­ler en­semble vers Pé­tra. De­puis, ils se parlent sou­vent en ligne : « vingt-cinq heures, uni­que­ment sur l’or­ga­ni­sa­tion ». L’in­com­pa­ti­bi­li­té d’hu­meur entre les deux hommes, il n’y a même pas son­gé. Certes, son fu­tur équi­pier n’aime pas les sources chaudes alors que Yan­nick, lui, sou­haite toutes les faire : « Il est un peu an­gois­sé et aime bien tout pla­ni­fier. Moi non. Mais ce n’est pas grave, cha­cun fe­ra quelques conces­sions. » Et pour se voir en chair et os, ils at­ten­dront le jour du dé­part. Mi-sep­tembre à Rois­sy.

Il a pos­té une an­nonce sur une des nom­breuses bourses aux équi­piers

Main­te­nant que les en­fants sont grands, Yan­nick re­de­vient le globe-trot­teur qu’il était. En 2012 dé­jà, il est al­lé en Aus­tra­lie avec un ami.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.