Me­naces sur la po­lice de Nice

Aujourd'hui en France - - SOCIÉTÉ - FL.M. FLO­RENCE MÉRÉO

Les me­naces sont prises au sé­rieux. A Nice, une en­quête a été ou­verte après des tweets me­na­çant quatre po­li­ciers mu­ni­ci­paux vus mer­cre­di sur une sé­rie de cli­chés — d’abord pu­bliés dans la presse an­glaise — en train de ver­ba­li­ser une femme por­tant un fou­lard sur la plage avant de lui faire re­ti­rer sa tu­nique. « En plus des pho­tos, on peut mettre di­rec­te­ment l’adresse des po­li­ciers, pour un égor­ge­ment plus ra­pide », me­na­çait un post sur In­ter­net. D’autres com­pa­raient les quatre hommes à la Ges­ta­po. Dès leur pu­bli­ca­tion, les pho­tos ont sus­ci­té l’in­di­gna­tion, y com­pris à l’étran­ger. Le « New York Times » les a pu­bliées à sa une, tan­dis que la presse al­le­mande ti­trait sur la « guerre de re­li­gion ». d’hui on est dans l’apai­se­ment ».

C’en est trop pour Yliès, étu­diant en droit de 27 ans et mu­sul­man. A la fin de l’au­dience qu’il est ve­nu suivre avec un groupe d’amis, ses yeux s’em­buent. « Où est-ce qu’on va al­ler ? Je suis né et ai gran­di dans ce pays. Je ne le re­con­nais plus. Le burkini au­jourd’hui, de­main le voile. Ça veut dire quoi : que bien­tôt je ne pour­rai plus al­ler avec ma mère à la plage parce qu’elle est voi­lée ? » in­ter­roge-t-il en haus­sant la voix. Pen­dant ce temps, à Londres, une cin­quan­taine de femmes ins­tal­laient une fausse plage de­vant l’am­bas­sade de France. Seaux, pelles et… bur­ki­nis pour cer­taines, pour dé­non­cer les ar­rê­tés pris dans l’Hexa­gone. le­pa­ri­sien.fr

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.