As­som­més avec des som­ni­fères

Aujourd'hui en France - - FAITS DIVERS - JEAN-MARC DU­COS

LES DROGUER pour mieux les vo­ler… Un com­man­do de trois hommes a contraint un couple de sep­tua­gé­naires de Cin­te­ga­belle (Haute-Ga­ronne), chez le­quel ils ont fait ir­rup­tion dans la soi­rée du 18 août, à ab­sor­ber des som­ni­fères pour as­su­rer leurs ar­rières. Les trois mal­fai­teurs, dont l’an­cien gar­dien de cette mai­son, ont été ar­rê­tés en dé­but de se­maine par les gen­darmes de Tou­louse et de Ville­franche-de-Lau­ra­gais. Ils de­vaient être pré­sen­tés hier soir à un juge d’ins­truc­tion tou­lou­sain en vue de leur mise en exa­men.

Ce soir du 18 août, trois sil­houettes fur­tives ca­gou­lées et gan­tées s’in­tro­duisent dans cette belle mai­son ap­par­te­nant à un an­cien in­dus­triel. Ils li­gotent l’épouse puis at­tendent le re­tour de son ma­ri. A son ar­ri­vée, l’homme âgé de 72 ans est ac­cueilli par un violent coup de crosse dans l’oeil. Et d’em­blée, le plus âgé des trois mal­fai­teurs de­mande au pro­prié­taire son « coffre et les armes ». L’ex-in­dus­triel est un chas­seur aver­ti. Les gang­sters s’em­parent des bi­joux, des armes, d’ob­jets pré­cieux et d’es­pèces mais aus­si des cartes ban­caires de ces re­trai­tés cos­sus. Puis, au mo­ment de quit­ter les lieux, les mal­fai­teurs contraignent le couple à ava­ler des som­ni­fères tout en leur confis­quant leur por­table. « Un mode opé­ra­toire très par­ti­cu­lier. Il s’agis­sait pour eux de ga­ran­tir leur fuite sans être in­quié­tés », note une source proche de l’en­quête. Et, en ef­fet, le couple, as­som­mé, ne se ré­veille­ra que le len­de­main en mi­lieu de jour­née avant de don­ner l’alerte.

L’an­cien gar­dien de la mai­son

Les gen­darmes com­prennent vite que le lea­deur de l’équipe de mal­frats connais­sait bien les lieux et les ha­bi­tudes de ce couple. Il sa­vait que l’an­cien in­dus­triel dis­po­sait d’armes de chasse. Ce dé­tail l’a tra­hi. Les en­quê­teurs ont alors sui­vi à la trace les uti­li­sa­tions frau­du­leuses des cartes ban­caires des re­trai­tés. Cette piste les a me­nés à Saintes (Cha­rente-Ma­ri­time), chez Mar­tial, 45 ans, qui fut ef­fec­ti­ve­ment dans le pas­sé le gar­dien de la mai­son des re­trai­tés. L’an­tenne lo­cale du groupe d’in­ter­ven­tion de la gen­dar­me­rie na­tio­nale (GIGN) a par­ti­ci­pé à cette arrestation. Car le sus­pect a un pal­ma­rès ju­di­ciaire nour­ri pour des faits de cam­brio­lages et de vio­lences. Il a fait la connais­sance de ses jeunes com­plices âgés de 20 et 22 ans lors de sé­jours en dé­ten­tion. Au cours d’une di­zaine de per­qui­si­tions, les gen­darmes ont re­trou­vé la qua­si-in­té­gra­li­té du bu­tin, es­ti­mé à plus de 80 000 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.