Le dé­fi en fauteuil rou­lant d’une jeune ar­chi­tecte

Aujourd'hui en France - - L’ACTUALITÉ DES RÉGIONS - STÉPAHNE FRACHET

Indre-et-Loire. La cha­leur ne semble pas l’ac­ca­bler. Cé­cile Bré­geard éco­no­mise ses gestes, et, dans son bu­reau, un ven­ti­la­teur tourne en per­ma­nence. « Je ne me suis pas lan­cée sur un coup de tête, ce­la fait plu­sieurs an­nées que j’y pense. De­puis que je suis bé­né­vole au sein de l’As­so­cia­tion des pa­ra­ly­sés de France (APF), je sais com­bien c’est dur de vivre en fauteuil », lance la jeune femme qui s’est fixé un ob­jec­tif : te­nir trois se­maines en fauteuil rou­lant.

Com­men­cé mer­cre­di, son dé­fi lui a dé­jà don­né du fil à re­tordre, en par­ti­cu­lier dans son ap­par­te­ment : « Al­ler aux toi­lettes, prendre une crème en haut d’un meuble de salle de bains, ré­cu­pé­rer un verre tout en haut d’un meuble de cui­sine, rien n’est adap­té. » Du coup, elle ad­met quelques en­torses : « Oui, j’ai dé­jà dû me le­ver de mon fauteuil plu­sieurs fois en 48 heures. »

Le dan­ger du trot­toir en dé­vers

Sans comp­ter les rou­geurs sur les mains pour faire rou­ler l’en­gin, et des muscles en­do­lo­ris le soir. « J’ai dû me mas­ser les jambes le pre­mier soir. On n’a pas l’ha­bi­tude d’être tou­jours as­sis », sou­rit-elle. Au-de­là de la simple anec­dote, Cé­cile Bré­geard, ar­chi­tecte spé­cia­li­sée en ac­ces­si­bi­li­té, for­mée à Pa­ris et Gre­noble, et dé­sor­mais ins­tal­lée à Tours, en­tend « mon­trer que le confort d’usage vou­lu par la loi Han­di­cap de 2005 n’est pas une perte d’ar­gent pour les pro­mo­teurs, les pro­prié­taires et les mu­ni­ci­pa­li­tés, mais bien un gain pour tout le monde ».

Exemple concret à l’ap­pui : créer un ba­teau sur un trot­toir pour per­mettre à un fauteuil de pas­ser, c’est aus­si fa­ci­li­ter son fran­chis­se­ment par une per­sonne âgée, une pous­sette, « ou en­core pour un li­vreur », si­gnale-t-elle. « Cer­tains en­droits des villes sont rayés de la carte par les han­di­ca­pés, tel­le­ment ils ont peur de s’y aven­tu­rer. Quand je vois un trot­toir en dé­vers, je fais de­mi-tour par crainte de bas­cu­ler. » L’aven­ture de Cé­cile Bré­geard est re­layée par un blog ani­mé par deux autres bé­né­voles de l’APF*. * Com­me­sur­des­rou­lettes-criau.com.

Tours (Indre-et-Loire), mer­cre­di. Cé­cile Bré­geard, va­lide, veut sen­si­bi­li­ser l’opi­nion à l’ac­ces­si­bli­té des han­di­ca­pés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.