« Co­co » doit se ré­soudre à quit­ter sa mai­son

Aujourd'hui en France - - L’ACTUALITÉ DES RÉGIONS - MURIELLE KASPRZAK

Gard. Pour l’ins­tant, Claudine Le­roy n’a eu le cou­rage de ne rem­plir qu’un seul car­ton. Après cinq ans de pro­cé­dures, elle s’est ré­so­lue, le coeur lourd, à quit­ter la mai­son qu’elle ha­bite à Sou­vi­gnargues de­puis vingt-quatre ans.

En 2011, quand son pro­prié­taire lui an­nonce qu’il veut vendre son lo­ge­ment, elle est dans l’in­ca­pa­ci­té de réunir les 180 000 € qu’il en de­mande et a alors l’idée, chez son os­téo­pathe, de de­man­der un eu­ro aux uns et aux autres. Claudine Le­roy, dite Co­co, 61 ans, avait trou­vé dans cette mo­deste de­meure de 88 m², en­tou­rée d’un ter­rain de 640 m², un havre de paix pour se re­mettre d’un drame fa­mi­lial. La dy­na­mique sexa­gé­naire, qui touche le RSA et ef­fec­tue quelques heures de mé­nage, mé­dia­tise son his­toire avec le slo­gan « Toi + toi = mon toit » et une chaîne de so­li­da­ri­té in­croyable se met en place.

Plus de 4 000 per­sonnes en France et même à l’étran­ger lui versent 30 € en moyenne, par­fois beau­coup plus. Entre les dons et les di­verses ac­tions (vide-gre­niers, lo­tos, ventes d’un livre au­to­bio­gra­phique), elle réunit la somme de 128 751 €. Las, le pro­prié­taire re­fuse de bais­ser son prix mal­gré les tra­vaux à réa­li­ser. Après avoir épui­sé tous les re­cours, l’avis d’ex­pul­sion tombe en juillet : le 22 sep­tembre, elle doit avoir quit­té les lieux.

« Nous n’avons pas réus­si à conser­ver mon toit mais, au-de­là de ça, c’est une aven­ture hu­maine in­croyable, po­si­tive-t-elle. J’ai per­du des amis qui ont pris ma dé­marche pour de la men­di­ci­té, mais j’en ai ga­gné un pa­quet, des per­sonnes ex­tra­or­di­naires. Mes mots ne sont pas as­sez grands pour les re­mer­cier. Mer­ci, c’est trop pe­tit. » Seule une femme a exi­gé le rem­bour­se­ment de son don de 20 €, l’ob­jec­tif n’ayant pas été att eint. Avec l a somme r écol­tée, Claudine Le­roy en­vi­sage d’ac­qué­rir un cam­ping-car avant de cher­cher tran­quille­ment un nou­veau point de chute « pour tou­jours ». « Ce se­ra notre mai­son à tous, tous les do­na­teurs se­ront les bien­ve­nus, ils fe­ront par­tie des murs », sou­rit-elle.

Sou­vi­gnargues (Gard), mer­cre­di. Claudine Le­roy va de­voir par­tir de son lo­ge­ment mal­gré les 128 751 € qu’elle a ré­col­tés pour ten­ter de le ra­che­ter.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.