Un ti­rage sur me­sure

Une af­fiche in­édite (Ar­se­nal) et deux ad­ver­saires mo­destes (Lu­do­go­rets et Bâle) au 1er tour : Pa­ris semble bien pla­cé sur la route des 8es de fi­nale.

Aujourd'hui en France - - SPORTS - Monaco De notre en­voyé spé­cial RO­NAN FOLGOAS

C’EST PEUT-ÊTRE le ti­rage au sort idéal, au moins sur le pa­pier, pour le PSG. Tous les ingrédients sont en ef­fet réunis. D’abord, une af­fiche somp­tueuse et in­édite en Ligue des cham­pions pour lan­cer la sai­son, avec la ve­nue d’Ar­se­nal le 13 sep­tembre au Parc des Princes. Puis des ad­ver­saires de se­cond rang qui ne re­pré­sentent, a prio­ri bien sûr, au­cune me­nace sé­rieuse en vue de la qua­li­fi­ca­tion pour les 8es de fi­nale.

Nas­ser Al-Khe­laï­fi avait d’ailleurs le sou­rire hier soir. « Ce n’est pas un ti­rage dif­fi­cile mais ce n’est pas fa­cile non plus, syn­thé­ti­sait le pré­sident du PSG. Nous avons beau­coup de res­pect pour Ar­se­nal. C’est une grande équipe avec un grand en­traî­neur. A Bâle, l’am­biance est très chaude. L’ob­jec­tif se­ra de ter­mi­ner pre­mier du groupe. C’est très im­por­tant pour nous. On veut al­ler le plus loin pos­sible. En de­mi-fi­nale, j’es­père. Bien sûr, rien ne se­ra fa­cile. »

Pa­ris tou­jours à l’aise en phase de groupes

Le di­ri­geant qa­ta­rien a juste omis de dire un mot sur l’équipe sup­po­sée la plus faible, Lu­do­go­rets Raz­grad. Le cham­pion de Bul­ga­rie en titre est pas­sé par les bar­rages pour se glis­ser par­mi les 32 équipes en­ga­gées. Une per­for­mance dé­jà réa­li­sée en 2014. Les Bul­gares avaient alors af­fron­té le Real Ma­drid et Liverpool sans ja­mais se mon­trer ri­di­cules. Le PSG se ren­dra le 28 sep­tembre dans cette pe­tite ville de 35 000 ha­bi­tants si­tuée non loin des rives de la mer Noire. Une des­ti­na­tion exo­tique pour les joueurs d’Eme­ry qui croi­se­ront à cette oc­ca­sion une vieille connais­sance de la Ligue 1, le Rou­main Clau­dio Ke­se­ru, et une co­lo­nie de joueurs bré­si­liens.

Pour sa 5e par­ti­ci­pa­tion de suite à la C 1, c’est donc avec la force de l’ha­bi­tude que le PSG aborde ce 1er tour. Une étape qui n’a jus­qu’à pré­sent ja­mais po­sé pro­blème aux joueurs de la ca­pi­tale. La qua­li­fi­ca­tion a tou­jours été acquise ces quatre der­nières sai­sons avant même la 6e et der­nière jour­née. C’est dire l’épais­seur du ma­te­las qui a pro­té­gé jus­qu’à pré­sent les Pa­ri­siens. Au­cune rai­son que ce­la change cette an­née, sauf sé­rie de contre-per­for­mances ma­jeures.

A court terme, tous les re­gards se­ront tour­nés vers le pre­mier match et ce duel au som­met contre Ar­se­nal. Un ren­dez-vous qui ne man­que­ra de sa­veur ni pour le pu­blic pa­ri­sien ni pour la co­lo­nie fran­çaise de Londres (Kos­ciel­ny, Co­que­lin et Gi­roud, no­tam­ment). Quant à Ar­sène Wen­ger, il ne s’est en­core ja­mais as­sis sur un banc de touche du Parc des Princes, en match of­fi­ciel, de­puis son ar­ri­vée à la tête des Gun­ners en 1996. Long­temps, il re­pré­sen­ta un rêve in­ac­ces­sible pour les pro­prié­taires qa­ta­riens du PSG. Sa pré­sence, à elle seule, vau­dra le dé­tour. 13 sep­tembre : PSG - Ar­se­nal (BeIN) 28 sep­tembre : Lu­do­go­rets - PSG (Ca­nal +) 19 oc­tobre : PSG - FC Bâle (Ca­nal +) 1er no­vembre : FC Bâle - PSG (BeIN) 23 no­vembre : Ar­se­nal - PSG (Ca­nal +) 6 dé­cembre : PSG - Lu­do­go­rets (BeIN)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.