C’est dé­jà « Koh-Lan­ta » ?

TF 1, 20 H 55. Gage d’au­diences, le pro­gramme phare de la Une re­vient après seule­ment trois mois d’ab­sence.

Aujourd'hui en France - - TÉLÉVISION ET MÉDIAS - RA­PHAËL PORIER

« Koh-Lan­ta » est dé­jà de re­tour, trois mois à peine après avoir quit­té l’an­tenne de TF 1. Un choix de pro­gram­ma­tion no­va­teur pour la Une, qui pré­fé­rait jusque-là évi­ter — si l’on ex­cepte les édi­tions avec des cé­lé­bri­tés — de prendre le moindre risque de las­ser les ama­teurs de son émis­sion de sur­vie en pro­gram­mant deux sai­sons à la suite. Mais un choix somme toute lo­gique en cette ren­trée ca­tho­dique par­ti­cu­liè­re­ment stra­té­gique : de­puis seize ans et au­tant de sai­sons, « KohLan­ta » a tou­jours trou­vé son pu­blic et rap­por­té les meilleures au­diences. Mieux, l’in­té­rêt pour le pro­gramme ne fai­blit pas avec les an­nées, ce qui est très si­gni­fi­ca­tif.

Entre fé­vrier et mai, la 15e édi­tion a réuni en moyenne 300 000 té­lé­spec­ta­teurs de plus que la pré­cé­dente, une vraie per­for­mance pour une émis­sion qui a peu évo­lué de­puis son lancement en 2001. Sur­tout dans un contexte dif­fi­cile pour d’autres pi­liers de la Une en nette perte de vi­tesse — « les En­fants de la té­lé », « les Ex­perts » ou même « Es­prits cri­mi­nels ».

Plus an­cien pro­gramme de ce genre de la chaîne en­core à l’an­tenne, « Koh-Lan­ta », pour sa part, ne fai­blit pas ! Le pro­gramme semble même in­sub­mer­sible. Quelle autre émis­sion au­rait pu sur­vivre aux drames qui l’ont tou­chée il y a trois ans, avec la mort du can­di­dat Gé­rald Ba­bin et le sui­cide du mé­de­cin du jeu, Thier­ry Cos­ta ? « On a vou­lu pro­po­ser Koh-Lan­ta de ma­nière plus fré­quente parce que le pro­gramme est plé­bis­ci­té par les té­lé­spec­ta­teurs mal­gré son âge, ap­puie Ma­thieu Vergne, le di­rec­teur des pro­grammes de flux de TF 1. Avec Se­cret Sto­ry et The Voice Kids, nous pro­po­sons vrai­ment un wee­kend ma­gique pour la ren­trée ! » Dif­fu­sé ce soir juste après « Koh-Lan­ta », « Se­cret Sto­ry » de­vrait lo­gi­que­ment pro­fi­ter de cette rampe de lancement en or.

Un chan­ge­ment ma­jeur pour la pro­chaine édi­tion

Mais à trop la sol­li­ci­ter, TF 1 ris­quet-elle de tuer sa poule aux oeufs d’or ? Le risque de las­ser le pu­blic est réel et la chaîne en est conscien- te. D’où les nou­veau­tés in­sé­rées à dose ho­méo­pa­thique. Après le vote noir et les col­liers d’im­mu­ni­té ces der­nières an­nées, place dé­sor­mais à l’île au tré­sor, char­gée de re­nou­ve­ler l’in­té­rêt du pu­blic et de dé­sta­bi­li­ser les can­di­dats qui connaissent le pro­gramme par coeur (lire en­ca­dré). « De­puis cinq-six ans, nous avons sen­ti un be­soin de re­nou­vel­le­ment, re­con­naît Ma­thieu Vergne. Avec ALP, qui pro­duit l’émis­sion, nous nous po­sons en per­ma­nence cette ques­tion : com­ment re­nou­ve­ler le pro­gramme sans dé­sta­bi­li­ser les ha­bi­tués ? C’est un vrai tra­vail d’équi­li­briste. » Le res­pon­sable pro­met d’ailleurs un chan­ge­ment ma­jeur pour la pro­chaine édi­tion, dont le tour­nage dé­bu­te­ra à l’au­tomne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.