Ses confi­dences aux jour­na­listes exas­pèrent son camp

Aujourd'hui en France - - PO­LI­TIQUE - THÉ­VE­NIAUD

« Au moins, on ne peut pas dire qu’il n’aime pas les jour­na­listes ! » Comme ce mi­nistre, ils sont nom­breux au sein de la ma­jo­ri­té à rire (jaune) de la « ren­trée lit­té­raire » de Fran­çois Hol­lande. Ob­jet de ces sar­casmes ? La pa­ru­tion de deux ou­vrages bour­rés de confi­dences à des jour­na­listes re­çus de très nom­breuses fois à l’Ely­sée. Pour « Con­ver­sa­tions pri­vées avec le pré­sident » (Ed. Al­bin Mi­chel), An­to­nin An­dré (Eu­rope 1) et Ka­rim Ris­sou­li (France 2) ont ain­si ren­con­tré 32 fois le pré­sident de la Ré­pu­blique, entre le 17 fé­vrier 2012 et le 24 mai 2016. « Au to­tal, entre le 3 avril 2012, date de notre pre­mier vrai ren­dez-vous de tra­vail, et le 25 juillet 2016, jour de notre ul­time ren­contre, nous avons réa­li­sé soixante en­tre­tiens, dont une di­zaine lors de dé­jeu­ners et de dî­ners, soit plus d’une cen­taine d’heures de con­ver­sa­tion », in­diquent les jour­na­listes du « Monde », Gé­rard Da­vet et Fa­brice Lhomme, dont le livre « Un pré­sident ne de­vrait pas dire ça… » (Ed. Stock) est at­ten­du le 12 oc­tobre. Et le dé­compte est loin d’être ex­haus­tif ! Des fron­deurs aux sou­tiens d’Em­ma­nuel Ma­cron, cette pro­pen­sion du pré­sident à re­ce­voir les mé­dias sus­cite une pluie de com­men­taires acides. « Si le pré­sident de la Ré­pu­blique avait vu les fron­deurs 32 fois, on se­rait peut-être par­ve­nu à le convaincre », grince leur chef de file, Chis­tian Paul. « C’est psy­ché­dé­lique », s’étouffe un dé­pu­té pro-Valls, qui n’en re­vient pas des confi­dences li­vrées par le chef de l’Etat. Un pi­lier de la ma­jo­ri­té, qui se dit « at­ter­ré, conster­né », va plus loin : « Il n’a pas d’autre choix que de por­ter le cos­tume du pré­sident qui se concentre sur l’es­sen­tiel. Mais il n’est pas fait pour ça. »

PAU­LINE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.