Ger­go­vie n’a pas fi­ni de dé­voi­ler tous ses se­crets

Aujourd'hui en France - - L’AC­TUA­LI­TÉ DES RÉ­GIONS - SI­MON AN­TO­NY

Puy-de-Dôme. L’im­por­tance de la ville de Ger­go­vie à l’époque gal­lo-ro­maine pour­rait bien être beau­coup plus im­por­tante que ne le pen­saient les spé­cia­listes. Cet été, l’ar­chéo­logue suisse Pe­ter Jud, ai­dé d’une tren­taine de bé­né­voles, a mis au jour une im­pres­sion­nante al­lée de 120 m de long et de 25 m de large. Elle est re­cou­verte de 3 000 énormes dalles de ba­salte, cer­taines pe­sant plus d’une tonne.

C’est par dé­duc­tion que le scien­ti­fique a pu ré­vé­ler ce pe­tit tré­sor. L’an pas­sé, il avait ré­vé­lé l’exis­tence de la porte prin­ci­pale de la ville de Ger­go­vie, de 7 m de large, évo­quée par Jules Cé­sar dans sa « Guerre des Gaules ». Pour l’ar­chéo­logue, cette en­trée de­vait me- ner à une place pu­blique. « C’est une struc­ture mo­nu­men­tale unique pour cette époque. Les autres op­pi­da (NDLR : construc­tions for­ti­fiées) voi­sins ont des places nues et des for­ti­fi­ca­tions en bois. En fait, on réa­lise le pro­jet d’ur­ba­nisme der­rière. Ils ont construit Ger­go­vie sur le mo­dèle des villes mé­di­ter­ra­néennes. »

Le 2 sep­tembre, Pe­ter Jud et son équipe ar­rêtent leurs fouilles es­ti­vales. Sans re­gret. « Il faut di­gé­rer tout ça. On au­ra be­soin de tout l’hi­ver pour ana­ly­ser les in­for­ma­tions col­lec­tées. Et les pré­sen­ter en col­loques aux col­lègues, voir ce qu’ils en disent. »

Pla­teau de Ger­go­vie ( Puy-de-Dôme). Une al­lée pa­vée de 120 m de long et de 25 m de large a été mise au jour cet été. Elle té­moigne de l’im­por­tance de l’op­pi­dum gau­lois dé­jà sou­li­gnée dans les écrits de Jules Cé­sar.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.