Le re­tour tra­gique des ti­railleurs sé­né­ga­lais

Aujourd'hui en France - - HIS­TOIRE -

GO­RAN KO­DIO (pho­to), sol­dat 2e classe, ma­tri­cule 509, né en 1887 à Saint-Louis du Sé­né­gal, rentre en­fin chez lui. Dans l’en­tre­pont de « l’Afrique », cet homme de 32 ans, sur­vi­vant de l’ef­froyable ba­taille du Che­min des Dames en 1917, pense à ses mil­liers de frères afri­cains tués du­rant la Grande Guerre. A ses cô­tés, 191 ti­railleurs sé­né­ga­lais, ori­gi­naires de l’ouest de l’Afrique, re­gagnent aus­si leurs foyers. Mais la mort pour­suit ces mi­ra­cu­lés des tran­chées. Le 12 jan­vier 1920, ils ne sont que sept — dont Go­ran Ko­dio — à en ré­chap­per.

Une pé­ti­tion pour leur rendre hom­mage

« Com­bat­tants sans corps dont l’âme ré­clame jus­tice », les sa­lue l’es­sayiste Kar­fa Si­ra Dial­lo, qui en- tend ré­ha­bi­li­ter la mé­moire de ces « ti­railleurs nau­fra­gés ». Dé­but 2016, le pré­sident de l’as­so­cia­tion Mé­moires et Par­tages ( www.me­moi­re­set­part a g e s . c o m), adresse une lettre ou­verte à l’Ely­sée, qui de­mande qu’un hom­mage na­tio­nal soit ren­du à ces sol­dats en­glou­tis. « Il faut leur rendre les hon­neurs qu’ils mé­ritent », ré­clame-t-il. Son plai­doyer a pris de­puis de l’am­pleur : au prin­temps, une dou­zaine de par­le­men­taires (dont les dé­pu­tés Noël Ma­mère et Mi­chèle De­lau­nay) ont in­ter­pel­lé le se­cré­ta­riat d’Etat aux An­ciens Com­bat­tants. Une pé­ti­tion cir­cule (sur Change.org), un film est en pré­pa­ra­tion… La mé­moire des Afri­cains de « l’Afrique » sort peu à peu des abysses.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.