Jack­pot pour The Rock

CI­NÉ­MA. Grâce à « Fast and Fu­rious » et « San An­dreas », c’est l’ac­teur Dwayne John­son qui est le mieux payé de ces der­niers mois, se­lon l’étude du ma­ga­zine « Forbes ».

Aujourd'hui en France - - LOI­SIRS ET SPEC­TACLES - THIER­RY DAGUE

« CET ÉTÉ, on sort les gros ca­libres », clame l’af­fiche du der­nier film de Dwayne John­son, « Agents presque se­crets », sor­ti mer­cre­di en France. La star des films de cas­tagne, sur­nom­mée The Rock, ne ment pas : son ca­libre est bel et bien le plus gros du monde, se­lon le ma­ga­zine « Forbes », qui classe cette mon­tagne de muscles — 1,93 m et 120 kg — en tête des ac­teurs les mieux payés de la pla­nète. Entre juin 2015 et juin 2016, ses pres­ta­tions coup de poing lui ont rap­por­té pas moins de 64 M$ (57 M€). Une raz­zia sur­pre­nante : à 44 ans, l’an­cien cat­cheur ca­li­for­nien met KO tous les p o i d s l o u r d s d e Hol - ly­wood, à com­men­cer par Ro­bert Dow­ney Jr, hé­ros d’« Iron Man » et te­nant du titre de­puis trois ans. The Rock — son nom de scène sur les rings — doit sa for­tune à deux énormes suc­cès : le sep­tième opus de « Fast and Fu­rious » et le film ca­tas­trophe « San An­dreas ». Sans comp­ter « Agents presque se­crets », sor­ti après la pé­riode re­te­nue par « Forbes », mais qui a gé­né­ré 125 M$ (111 M€) de re­cettes cet été aux Etats-Unis. Très fier, Dwayne John­son a twee­té : « J’ai com­men­cé avec 7 $ en poche ; si j’ai pu y ar­ri­ver, vous aus­si vous le pou­vez. Tour­née de gaufres ! » L’Amé­rique, ce pays où l’on ne s’ex­cuse pas de ra­fler la mise… En deuxième po­si­tion, c’est un autre pi­lier du ci­né­ma d’ac­tion qui s’im­pose : le Chi­nois Ja­ckie Chan, un peu dé­va­lué en Oc­ci­dent mais dont les films inondent tou­jours le mar­ché asia­tique. Un autre bo­dy­buil­deur, grand ri­val de The Rock, se glisse dans le top 10 : Vin Die­sel, lui aus­si au gé­né­rique de « Fast and Fu­rious », ar­rive sep­tième. Au mi­lieu de tous ces gros bras et de deux stars de Bol­ly­wood (8e et 10e) se glissent tout de même Matt Da­mon, por­té par le suc­cès de « Seul sur Mars », Tom Cruise grâce à « Mis­sion : Im­pos­sible », John­ny Depp pour « Alice de l’autre cô­té du mi­roir » et Ben Af­fleck pour « Bat­man vs Su­per­man ».

Le triomphe de la tes­to­sté­rone

Une bro­chette mas­cu­line qui, une fois de plus, est net­te­ment mieux ré­mu­né­rée que son équi­valent fé­mi­nin. Avec un chèque de 46 M$ (41 M€) en 2015-2016, l’ac­trice la mieux payée du monde, Jen­ni­fer Law­rence (« Hun­ger Games »), n’a pas à se plaindre, mais c’est près de 20 M$ de moins que The Rock. Au to­tal, le top 10 des ac­trices, où fi­gurent no­tam­ment l’hu­mo­riste Me­lis­sa Mc­Car­thy, Scar­lett Jo­hans­son ou la Chi­noise Fan Bing­bing, en­grange deux fois moins que le top 10 des ac­teurs : 205 M$ (183 M€) contre 456 M$ (407 M€).

Ex­pli­ca­tion : les hommes sont plus sou­vent en­ga­gés en tête d’af­fiche des bl ock­bus­ters e t bé­né­fi­ci e nt de meilleurs pour­cen­tages sur les bé­né­fices. L’en­quête de « Forbes » confirme aus­si à quel point Hol­ly­wood pré­fère les femmes quand elles sont jeunes. Les ac­trices les mieux payées ont toutes moins de 50 ans (Jen­ni­fer Law­rence en a 26), alors que la moi­tié des ac­teurs for­tu­nés ont pas­sé la cin­quan­taine… Par­mi eux, Har­ri­son Ford, 74 ans. le­pa­ri­sien.fr Com­bien de temps mettent les ac­teurs pour ga­gner le smic

Dwayne « The Rock » John­son mise tout sur ses 120 kg de muscles.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.