On les aime à la fo­lie

Mu­sique

Aujourd'hui en France - - LOI­SIRS ET SPEC­TACLES - EM­MA­NUEL MA­ROLLE

ON AVAIT RE­NON­CÉ à in­ter­vie­wer Naive New Bea­ters. Im­pos­sible d’avoir une con­ver­sa­tion nor­male avec des mu­si­ciens en­fer­més dans leurs per­son­nages dé­li­rants, même en sor­tant de scène. Ca­price sans doute de sur­doués, tels que se mon­traient ces co­pains pa­ri­siens de ly­cée, à l’époque de leur pre­mier al­bum étin­ce­lant, « Wal­lace », en 2009.

Le deuxième n’a pas te­nu les pro­messes des dé­buts. Mais, mal­gré son nom, Naive New Bea­ters n’est pas né de la der­nière pluie. Pour preuve, un 3e en­re­gis­tre­ment qui vient de sor­tir, « A la fo­lie », que l’on aime ef­fec­ti­ve­ment comme des fous, avec ses pe­tites bulles élec­tro pop, par­fois un rien mé­lan­co­liques, qui s’en­chaînent non- stop et ra­fraî­chissent l’été. L’heu­reux pu­blic du fes­ti­val Rock en Seine au­ra d’ailleurs le bon­heur de les en­tendre ce soir (23 heures) au parc de Saint-Cloud.

Des clips dé­li­rants

Alors on a ac­cep­té de re­dis­cu­ter. Sé­rieu­se­ment cette fois. En­fin presque. Dif­fi­cile de ne pas ri­ca­ner avec un chan­teur qui se qua­li­fie d’« en­nuyeux » en se fai­sant ap­pe­ler Da­vid Bo­ring, un maître de la gui­tare qui s’est au­to­bap­ti­sé Mar­tin Lu­ther BB King et un « homme ma­chines » sur­nom­mé Eu­ro­be­lix.

Naive New Bea­ters a tout de suite mi­sé au­tant sur l’image que sur le son, avec ses clips dé­li­rants comme ce­lui de « Bang Bang » où le chan­teur se pre­nait des claques, des oreillers et autres bal­lons de foot en pleine fi­gure, ou le plus ré­cent « Heal To­mor­row » à vi­sion­ner à 360 de­grés, en duo avec la ro­ckeuse Izia Hi­ge­lin. Une chan­son qui ouvre en­fin les ondes des ra­dios au groupe. « Izia est une vieille co­pine à nous. Cette chan­son re­flète bien l’es­prit de l’al­bum que l’on a fait seuls, sans la­bel et… sans na­nas, puis­qu’on s’est tous les trois re­trou­vés cé­li­ba­taires. Ça parle beau­coup de ça et c’était lo­gique que l’on fasse un duo avec une fille. » L’amorce d’un tube pour le trio. L’un de nos coups de coeur de l’été. @ema­rolle Ca­pi­tol, 13,99 €. Ce soir à Rock en Seine puis en tour­née à par­tir du 16 sep­tembre dont le 20 oc­tobre à Pa­ris à la Ci­gale.

Eu­ro­be­lix, Da­vid Bo­ring et Mar­tin Lu­ther BB King (de gauche à droite) forment le trio dé­to­nant de Naive New Bea­ters, en concert ce soir au fes­ti­val Rock en Seine.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.