Pré­pare son al­bum

Aujourd'hui en France - - TÉ­LÉ­VI­SION ET MÉ­DIAS - Y.J.

PRE­MIÈRE À LA TÉ­LÉ, mais tou­jours en 2de. A l’île Mau­rice, l’an­née sco­laire n’est pas en­core ter­mi­née, et Jane, la ga­gnante de « The Voice Kids » 2015, n’a pas ran­gé ses ca­hiers. « Je ne pour­rai pas re­gar­der l’émis­sion en di­rect, car avec le dé­ca­lage ho­raire, ça com­mence vers mi­nuit chez moi, mais je vais l’en­re­gis­trer », sou­rit la jeune fille. La chan­teuse aveugle, de 14 ans au mo­ment des pre­miers tour­nages, avait cha­vi­ré Pa­trick Fio­ri, son coach, et les té­lé­spec­ta­teurs de TF 1 avec « The Rose » de Bette Mid­ler.

Dé­jà connue comme un jeune pro­dige sur ses terres du Pa­ci­fique avant l’émis­sion, elle a fait un grand bond en avant dans sa po­pu­la­ri­té de­puis.

« Je suis in­vi­tée en Aus­tra­lie, en Gua­de­loupe, en Mar­ti­nique… Même en France, quand je suis ve­nue, les gens m’ar­rê­taient sur les Champs- Ely­sées en di­sant : C’est la fille de “The Voice Kids”. » Des va­cances à Pa­ris ? « Pas seule­ment. Je suis ve­nue en­re­gis­trer mon al­bum. Je n’ai pas trop le droit d’en par­ler, rit-elle. Il y au­ra des com­po­si­tions per­son- nelles et des re­prises. Des chan­sons en an­glais et en fran­çais. Comme j’avais un ac­cent fort, j’ai pris des cours de dic­tion. » Jane, qui au­ra 16 ans le 16 sep­tembre, a une vie très or­ga­ni­sée : « Une heure pour chan­ter, une heure de pia­no, une heure pour étu­dier, une heure pour jouer avec mes cou­sines… Non tout n’est quand même pas aus­si ca­li­bré, s’amuse-t-elle. Je fais aus­si beau­coup de na­ta­tion, et du vé­lo en tan­dem avec mes pa­rents. » L’ado­les­cente, que ces der­niers n’ont ja­mais vou­lu éle­ver comme une non-voyante, ni in­fan­ti­li­ser — au té­lé­phone, son père To­ny ne cherche pas à par­ler à sa place, et vous la passe tout de suite en sou­riant : « C’est elle la star » — hé­site tou­jours avec gour­man­dise entre le chant, les pro­fes­sions d’avo­cate ou de psy­cho­logue. Quoi qu’elle dé­cide à l’ave­nir, l’ad­mi­ra­trice de Whit­ney Hous­ton, Ri­han­na ou Adele chan­te­ra tou­jours pour le plai­sir. Un mot au centre de sa vie et d’une tête bien faite.

« Comme j’avais un ac­cent fort, j’ai pris des cours de dic­tion »

La jeune aveugle Jane, 14 ans à l’époque de sa par­ti­ci­pa­tion à « The Voice Kids », avait fait cha­vi­rer les spec­ta­teurs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.