Le Foll met la pres­sion à Lac­ta­lis

Aujourd'hui en France - - ACTUALITÉ -

LE MI­NISTRE de l’Agri­cul­ture sort de sa ré­serve. Hier, Sté­phane Le Foll a dé­cla­ré que le groupe Lac­ta­lis ne pou­vait pas « payer le prix du lait le plus bas de toutes les lai­te­ries en France ». Cette in­ter­ven­tion cin­glante in­ter­vient après l’échec, ven­dre­di soir, d’une deuxième ses­sion de né­go­cia­tions entre le groupe lai­tier et les éle­veurs. Ces der­niers, mo­bi­li­sés de­puis lun­di, ont le­vé le blo­cage du rond-point si­tué en face du siège de Lac­ta­lis, à La­val (Mayenne), après la dé­ci­sion du tri­bu­nal de li­bé­rer au moins un des ac­cès du site sous peine d’une as­treinte fi­nan­cière. Pour Sté­phane Le Foll, l’Etat ne dis­pose pas de moyen de pres­sion sur Lac­ta­lis : « Je ne peux pas né­go­cier les prix à la place des ac­teurs éco­no­miques, ou alors il faut dire qu’on est dans une si­tua­tion où les prix sont dé­ci­dés par le mi­nistre. »

Du cô­té des éle­veurs, on étu­die d’autres moyens d’ac­tion. Des concer­ta­tions vont se te­nir tout le week-end entre la FNSEA, prin­ci­pal syn­di­cat du monde agri­cole, les or­ga­ni­sa­tions de pro­duc­teurs de lait et les Jeunes Agri­cul­teurs. D’ores et dé­jà, des ac­tions se sont mises en place. Hier, une quin­zaine de syn­di­ca­listes de la FDSEA ont re­ti­ré des pro­duits des rayons Lac­ta­lis dans un su­per­mar­ché Au­chan à Lou­vroil (Nord).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.