Karl Zé­ro change de peau

Aujourd'hui en France - - TÉLÉVISION ET MÉDIAS - Pro­pos re­cueillis par RA­PHAËL PORIER

SA DER­NIÈRE ex­pé­rience sur les ondes re­mon­tait au mil­lé­naire pré­cé­dent : en 1999-2000, Karl Zé­ro avait en charge l’in­ter­view po­li­tique du mi­di sur Eu­rope 1. Seize ans plus tard, il re­vient sur France In­fo, au sein de la ma­ti­nale de Fa­bienne Sintes, pour un billet quo­ti­dien de trois mi­nutes in­ti­tu­lé « Si j’étais », du lun­di au ven­dre­di à 7 h 55. L’an­cien ani­ma­teur de Ca­nal + nous en dit plus sur ce re­tour.

La chro­nique

« Dé­jà, c’est une pas­tille quo­ti­dienne qui se­ra ef­fer­ves­cente (rire) ! C’est une sorte d’édito po­li­tique, mais pas dans le sens où on l’en­tend clas­si­que­ment. Je ne vais pas faire du Oli­vier Ma­ze­rolle, ou alors du Ma­ze­rolle 2.0… Le concept consiste à dres­ser le por­trait de l’homme du jour en me met­tant dans sa peau. »

Le ton

« Hu­mo­ris­tique, sans s’in­ter­dire d’être grave en fonc­tion de l’ac­tua­li­té. Je peux me le per­mettre parce que je ne suis pas jour­na­liste. Je se­rai par­fai­te­ment dans mon élé­ment puisque c’était dé­jà le même prin­cipe dans les films do­cu­men­taires que j’ai réa­li­sés il y a quelques an­nées, sur Sé­go­lène Royal ou George W. Bush. Je suis ra­vi parce que je peux m’ex­pri­mer dans mon do­maine de pré­di­lec­tion, là où les gens m’at­tendent. En tout cas c’est ce que me disent ceux qui m’in­ter­pellent dans la rue : ils at­tendent que j’y aille à fond, et je ne vais pas me pri­ver. »

La ra­dio

« France In­fo m’a don­né carte blanche dans cette ma­ti­nale sé­rieuse, et cette li­ber­té est ab­so­lu­ment mer­veilleuse. Et puis c’est une an­née ex­cep­tion­nelle avec des pri­maires, des élec­tions pré­si­den­tielles en France et aux Etats-Unis… Je vais avoir une sa­crée ma­tière pour m’ins­pi­rer ! Et puis je vais en­fin faire par­tie de la France qui se lève tôt, une grande nou­veau­té pour moi. » En bref

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.