Les PME se serrent les coudes

Aujourd'hui en France - - LE FAIT DU JOUR - Hou­dan (Yve­lines) HEN­DRIK DELAIRE

« NOUS SOMMES dans une ré­gion pri­vi­lé­giée avec un su­perbe cadre de vie où il fait bon vivre et tra­vailler. » Chef d’en­tre­prise à la tête d’un ré­seau lo­cal d’en­tre­pre­neurs, Mar­cel Fi­lo­sa ne cache pas son bon­heur de tra­vailler à Hou­dan. Et pour cause : d’après l’In­see, le bas­sin d’em­ploi de cette com­mune des Yve­lines connaît le taux de chô­mage le plus bas de France. Sur­tout, il ré­siste à la crise : il n’a aug­men­té que de 1,4 point de­puis 2008, pour at­teindre 4,6 %. Pas de re­cette mir a c l e . Mai s u n e pin­cée d’avan­tag e s g é ogr a phi - ques, une bonne dose de PME qui pri­vi­lé­gient l ’ e mploi l ocal ajou­tées à quelques me­sures de po­li­tique vo­lon­ta­riste com­posent un cock­tail qui marche. Si près, si loin. A qua­rante-cinq mi­nutes de la ca­pi­tal e, l e fon­cier est très at­trac­tif pour la ré­gion pa­ri­sienne. « Il y a deux ans, j’ai ra­che­té un ter­rain pour m’ins­tal­ler dans la zone in­dus­trielle de Ba­zain­ville. J’ai pu étendre mes lo­caux de 200 à 750 m² et em­bau­cher quatre sa­la­riés », ra­conte Ch­ris­tophe Bla­na­det, di­rec­teur du sous-trai­tant en élec­tro­nique Sou­do­tique.

Autre avan­tage du ter­ri­toire : la so­li­da­ri­té entre les en­tre­prises. « Il y a une vo­lon­té de fa­vo­ri­ser l’ac­ti­vi­té lo­cale. Je tra­vaille avec une so­cié­té de pro­duc­tion de ma­chines à cô­té dont l’ac­ti­vi­té est com­plé­men­taire de la mienne », pour­suit l’en­tre­pre­neur. « Lors­qu’un de mes em­ployés me quitte, je le re­com­mande à d’autres em­ployeurs du sec­teur », ren­ché­rit Pa­trick Mit­chell, vice-pré­sident de l’As­so­cia­tion des in­dus­tries et en­tre­prises du Pays hou­da­nais (Aphie), un ré­seau qui fé­dère 125 en­tre­prises du cru.

Les grandes sur­faces bou­dées

En s’ins­tal­lant, Ch­ris­tophe Bla­na­det a éga­le­ment pu comp­ter sur la cel­lule éco­no­mique de la com­mu­nau­té de com­munes du Pays hou­da­nais (CCPH). Tout est fait aus­si pour pro­té­ger les com­merces de proxi­mi­té. Les élus lo­caux s’op­posent à l’ar­ri- vée de grandes sur­faces qui ris­que­raient de les fra­gi­li­ser. A Hou­dan, il est éga­le­ment in­ter­dit de rem­pla­cer un com­merce de dé­tail par des bu­reaux ou des lo­ge­ments. « La pré­sence de nom­breux em­plois pu­blics en crèches, en mai­sons de re­traite ou à l’hô­pi­tal de Hou­dan as­sure éga­le­ment un em­ploi aux t ra­vailleurs moins qua­li­fiés », com­plète Jean-Jacques Man­sat.

Un ta­bleau idyl­lique à nuan­cer, car le dé­cou­page de l’In­see peut agir en trompe-l’oeil. « Même si nous avons de bons ré­sul­tats, des villes comme la mienne ont un taux de chô­mage su­pé­rieur au reste de la zone d’em­ploi, pré­vient Eric Ton­du, le maire (SE) de Mau­lette. Des com­munes plus éloi­gnées, comme Mont­fort- l ’ Amau­ry ou Mé­ré, avec des po­pu­la­tions plus ai­sées et âgées, font bais­ser la moyenne. » le­pa­ri­sien.fr Les zones d’em­ploi et le chô­mage

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.