10 choses à sa­voir pour

ÉDU­CA­TION. A deux jours du re­tour en classe, vous avez en­core de mul­tiples ques­tions. Voi­ci les ré­ponses !

Aujourd'hui en France - - SOCIÉTÉ -

MÊME ELLE LE RE­CON­NAÎT : ren­trée peut ri­mer avec stress. Pe­tite, Na­jat Val­laud-Bel­ka­cem rê­vait qu’elle ar­ri­vait en classe « en py­ja­ma », a plai­san­té hier la mi­nistre de l’Edu­ca­tion lors de la der­nière confé­rence de presse de ren­trée avant la pré­si­den­tielle. Mais l’an­goisse vaut aus­si pour nombre des pa­rents des 12 398 900 élèves qui (re)pren­dront jeu­di le che­min de l’école. Voi­ci dix choses à sa­voir pour être prêt le jour J… et ceux qui sui­vront !

1. L’as­su­rance sco­laire est-elle obli­ga­toire ?

Contrai­re­ment aux idées re­çues, sa sous­crip­tion n’est pas exi­gée. L’éta­blis­se­ment ne peut pas l’im­po­ser pour les sor­ties sco­laires à par­tir du mo­ment où celles-ci sont obli­ga­toires et ins­crites dans l’em­ploi du temps de l’élève, comme pour les cours de pis­cine ou les sor­ties dans un gym­nase ex­té­rieur. Mais, at­ten­tion, il fau­dra en contrac­ter une (entre 10 et 30 € par an) dès lors que votre en­fant par­ti­ci­pe­ra à une ac­ti­vi­té fa­cul­ta­tive — comme la vi­site d’un mu­sée —, qu’il dé­jeu­ne­ra à la can­tine ou se ren­dra aux ac­ti­vi­tés pé­ri­sco­laires.

« Nous conseillons donc for­te­ment d’en prendre une et de vé­ri­fier que la ga­ran­tie res­pon­sa­bi­li­té ci­vile ne prenne pas seule­ment en compte les dom­mages cau­sés par l’en­fant, mais aus­si ceux qu’il pour­rait lui-même su­bir », re­com­mande Her­vé-Jean Le Ni­ger, vice-pré­sident de la FCPE, la puis­sante fé­dé­ra­tion de pa­rents d’élèves.

2. Je vais em­mé­na­ger dans une nou­velle ville. Ai-je une place as­su­rée à l’école ?

« L’obli­ga­tion sco­laire (NDLR : jus­qu’à 16 ans) vaut aus­si pour les éta­blis­se­ments, mais c’est aux pa­rents de faire la dé­marche, il n’y a pas d’au­to­ma­ti­ci­té », sou­lève Do­mi­nique NGuyen Duc Long, pro­vi­seur au ly­cée de Long­ju­meau (Es­sonne). Pour les éco­liers, ce­la est très ra­pide et se règle dans la grande ma­jo­ri­té des cas par un pas­sage à la mai­rie (vous n’au­rez pas for­cé­ment une place dans l’école la plus proche de chez vous).

« Pour les col­lèges et ly­cées, re­prend le pro­vi­seur, il faut prendre contact avec la di­rec­tion de l’éta­blis­se­ment par mail ou par cour­rier et — c’est très im­por­tant — mettre en co­pie le ser­vice sco­la­ri­té de la di­rec­tion aca­dé­mique. Les ef­fec­tifs sont par­fois au com­plet dans le ly­cée ou le col­lège de sec­teur. Dans ce cas, l’élève peut être orien­té dans un éta­blis­se­ment quelques ki­lo­mètres plus loin ! »

3. Dois-je pré­voir des cer­ti­fi­cats mé­di­caux ?

Pas pour les cours d’édu­ca­tion phy­sique et spor­tive (EPS) qui font par­tie du pro­gramme. Mais un cer­ti­fi­cat d’ap­ti­tude au sport se­ra exi­gé si votre en­fant fait une ac­ti­vi­té en club ou dans une as­so­cia­tion. Bon à sa­voir : four­nir un do­cu­ment mé­di­cal à l’éta­blis­se­ment n’est pas obli­ga­toire à chaque fois que l’élève est ma­lade, sauf si la ma­la­die, même si elle n’est pas grave, est conta­gieuse. Ce­la est le cas, ré­per­to­rie le site of­fi­ciel de l’ad­mi­nis­tra­tion www.ser­vice-pu­blic.fr, pour la co­que­luche, la diph­té­rie, la ru­béole ou en­core les teignes ou la gale.

4. Il a ra­té son bac, son CAP. Où peut-il re­dou­bler ?

C’est une des nou­veau­tés de cette ren­trée, « pour lut­ter contre le dé­cro­chage sco­laire », ex­plique le mi­nis­tère de l’Edu­ca­tion. L’élève qui a ra­té son exa­men en voie gé­né­rale, tech­no­lo­gique ou pro­fes­sion­nelle (bac, BTS, CAP) peut dé­sor­mais pré­pa­rer à nou­veau son di­plôme dans son éta­blis­se­ment d’ori­gine, à condi­tion qu’il s’ins­crive l’an­née qui a sui­vi son échec. Jus­qu’à pré­sent, il n’y avait pas d’obli­ga­tion d’ac­cueil.

Mai­sons-Al­fort (Val-de-Marne), hier. Comme plus de douze mil­lions d’élèves en France, En­zo, qui entre cette an­née en CE 1, se pré­pare pour la ren­trée sco­laire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.