C’est la nou­velle Miss Mé­téo

FRANCE 2. Ve­nue de i>té­lé, Ch­loé Na­bé­dian va faire la pluie et le beau temps sur France Té­lé­vi­sions. Elle veut mê­ler lu­dique et scien­ti­fique.

Aujourd'hui en France - - TÉLÉVISION ET MÉDIAS - Ch­loé Na­bé­dian RO­MAIN GROSJEAN

LA VOIX est sou­riante, la te­nue élé­gante, le geste as­su­ré. Ch­loé Na­bé­dian n’a pas fait de com­plexes pour sa pre­mière mé­téo sur France 2, hier, juste avant le jour­nal de 13 heures. Si elle dé­bute cette se­maine sur France Té­lé­vi­sions, la jeune Tou­lou­saine de 30 ans n’en est pas pour au­tant à son coup d’es­sai.

La de­moi­selle fai­sait dé­jà la pluie et le beau temps sur i>té­lé la sai­son der­nière avant d’an­non­cer cet été son ar­ri­vée sur France 2 aux cô­tés de Na­tha­lie Ri­houet, Va­lé­rie Mau­rice et Anaïs Bay­de­mir.

Elle avoue que cette pre­mière était « un peu stres­sante ». On y a vu que du feu. Il y avait pour­tant de quoi perdre son sang-froid. « C’est un ren­dez-vous im­por­tant où nous n’avons pas le droit à l’er­reur », ad­met la Une carte et un(e) pré­sen­ta­teur(trice), la re­cette de la mé­téo n’a pas chan­gé de­puis soixante-dix ans. Les cartes sont plus dy­na­miques, l’ha­billage plus mo­derne, mais le prin­cipe reste le même et le suc­cès ne se dé­ment pas. Mal­gré la pré­sence de plus de 800 ap­pli­ca­tions sur smart­phone, les bul­le­tins mé­téo té­lé­vi­sés conti­nuent d’af­fi­cher des chiffres d’au­dience im­pres­sion­nants. Sur TF 1, la mé­téo du JT de 13 heures ras­semble chaque jour plus de 3 mil­lions de té­lé­spec­ta­teurs, et même jus­qu’à 4 mil­lions le di­manche. Sur France 2, les équipes de Na­tha­lie Ri­houet dé­passent ré­gu­liè­re­ment les 2 mil­lions de fi­dèles. Même M 6, qui joue la carte du « tout image », at­teint plus de 760 000 fi­dèles. « Les Fran­çais sont pas­sion­nés par la mé­téo. Ils comptent sur nous et ont de réelles at­tentes », ex­plique Ch­loé Na­bé­dian, la nou­velle Miss Mé­téo de France Té­lé­vi­sions. Une his­toire d’amour sans per­tur­ba­tions. jeune femme ori­gi­naire du Tarn qui a gran­di entre une ma­man dan­seuse et un pa­pa mé­de­cin. « J’ai tou­jours hé­si­té entre les arts et les sciences. Et j’ai une vraie pas­sion pour les phé­no­mènes mé­téo­ro­lo­giques. »

Mais c’est d’abord l a culture qu’elle a choi­sie en sui­vant des études d’his­toire de l’art à la Sor­bonne. Puis, chan­ge­ment de cap. Elle pour­suit avec l’Ecole su­pé­rieure de com- merce de Tours. « MCE (NDLR : Ma Chaîne étu­diante) lan­çait un cas­ting pour une émis­sion. Je me suis pré­sen­tée et j’ai été prise. » Elle coa­nime l’émis­sion de di­ver­tis­se­ment « People In­side » avant de re­joindre la Chaîne Mé­téo il y a trois ans, puis i>té­lé en 2014.

« Il est de mon de­voir d’in­for­mer sur l es as­pects scien­ti­fiques de la mé­téo avec une ap­proche pé­da­go­gique et lu­dique », in­siste-t-elle, en pen­sant à son an­cien men­tor sur i>té­lé, Mi­chel Che­va­let. Une mis­sion qu’elle as­sume en créant el­le­même les cartes de sa mé­téo. « J’ai sui­vi une très grosse for­ma­tion pour cette mé­téo, on tra­vaille en­core sur des amé­lio­ra­tions, pour ap­por­ter de nou­veaux élé­ments et dé­ve­lop­per un peu plus cette di­men­sion scien­ti­fique », pré­cise-t-elle d’un air dé­ter­mi­né. Sé­rieuse, certes. Mais Ch­loé Na­bé­dian n’en­tend pas pour au­tant ou­blier la bonne hu­meur liée à ce p r o g r a mme q u i « parle à tout le monde ». Nul doute que cette an­cienne dan­seuse sau­ra me­ner l’an­ti­cy­clone tout en écar­tant la dé­pres­sion. En at­ten­dant, elle a su ras­su­rer les Fran­çais hier en concluant son bul­le­tin par ces mots : « C’est l’été sans la ca­ni­cule. » Pour­vu que ça dure.

Des au­diences au beau fixe « C’est un ren­dez-vous im­por­tant où nous n’avons pas le droit à l’er­reur »

France 2, hier. Ch­loé Na­bé­dian n'a pas tremblé au mo­ment de pré­sen­ter sa pre­mière mé­téo sur France Té­lé­vi­sions. C’est elle qui crée ses cartes sur les­quelles elle tra­vaille en­core à des amé­lio­ra­tions.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.