Fin de par­tie pour Dil­ma Rous­seff

Aujourd'hui en France - - POLITIQUE -

C’EST LA FIN AN­NON­CÉE d’un long feuille­ton. Le pro­cès en des­ti­tu­tion de la pré­si­dente du Bré­sil, Dil­ma Rous­seff, a re­pris hier avec un ul­time dé­bat au Sé­nat avant un vote his­to­rique pré­vu au­jourd’hui. Sauf énorme sur­prise, il éjec­te­ra du pou­voir la gauche dans le plus grand pays d’Amé­rique la­tine.

La séance a com­men­cé par la pré­sen­ta­tion des avo­cats de l’ac­cu­sa­tion qui ont ten­té de prou­ver que la pre­mière femme élue à la tête du Bré­sil en 2010 a com­mis des « crimes de res­pon­sa­bi­li­té » en ma­quillant les comptes pu­blics. Les 81 sé­na­teurs char­gés d’ins­truire ce pro­cès, sous la di­rec­tion du pré­sident du Tri­bu­nal su­prême fé­dé­ral (STF), Ri­car­do Le­wan­dows­ki, doivent en­suite écou­ter les ar­gu­ments de la dé­fense. Ils pour­ront s’ex­pri­mer dix mi­nutes cha­cun avant le vote fi­nal.

Pour la dé­fense de Mme Rous­seff, tous ses pré­dé­ces­seurs ont eu re­cours à ces ma­noeuvres fis­cales et il s’agit donc d’un com­plot or­ches­tré par l’op­po­si­tion de droite, sous la ba­guette de son an­cien vice-pré­sident de­ve­nu ri­val, Mi­chel Te­mer (centre droit), 75 ans. Se­lon les dé­comptes des mé­dias bré­si­liens, plus des deux tiers — le mi­ni­mum re­quis — des sé­na­teurs vo­te­ront pour l’im­peach­ment. La pro­bable évic­tion de Dil­ma Rous­seff lui in­ter­di­rait d’exer­cer toute fonc­tion pu­blique pen­dant huit ans et met­trait fin à quatre gou­ver­ne­ments consé­cu­tifs du Par­ti des tra­vailleurs au Bré­sil, de­puis 2003.

Si Rous­seff est des­ti­tuée, Mi­chel Te­mer, qui as­sure l’in­té­rim de­puis sa sus­pen­sion en mai, la rem­pla­ce­ra jus­qu’aux pro­chaines élec­tions pré­si­den­tielle et lé­gis­la­tives, fin 2018, mal­gré son ca­sier — une condam­na­tion pour dons ex­ces­sifs à des cam­pagnes élec­to­rales — qui l’a ren­du in­éli­gible pour huit ans.

Elle dé­nonce un com­plot or­ches­tré par l’op­po­si­tion

Bra­si­lia (Bré­sil), lun­di. La pré­si­dente Dil­ma Rous­seff est soup­çon­née d’avoir ma­quillé les comptes pu­blics.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.