Emeutes au Ga­bon après la ré­élec­tion de Bon­go

Aujourd'hui en France - - POLITIQUE - C.M.

LES ÉMEUTES ont com­men­cé dès l’an­nonce de la vic­toire d’Ali Bon­go On­dim­ba, ré­élu hier pour un deuxième sep­ten­nat. Avec 49,80 %, il de­vance d’à peine 5 000 voix son ad­ver­saire Jean Ping (48,23 %) qui conteste ce ré­sul­tat et qui s’était d’ailleurs au­to­pro­cla­mé vain­queur, ac­cu­sant le pou­voir en place de fraude. Son prin­ci­pal ar­gu­ment porte sur le taux de par­ti­ci­pa­tion dans la pro­vince du HautO­gooué, un fief d’Ali Bon­go, qui a fri­sé les 100 % alors que la par­ti­ci­pa­tion na­tio­nale s’est éle­vée à 59,46 %.

La ten­sion était forte en at­ten­dant les ré­sul­tats pro­vi­soires du scru­tin qui s’était dé­rou­lé sa­me­di. Les in­ci­dents ont com­men­cé dès la pro­cla­ma­tion des ré­sul­tats par la com­mis­sion élec­to­rale. Des af­fron­te­ments entre forces de l’ordre et ma­ni­fes­tants ont ra­pi­de­ment dé­gé­né­ré dans la ca­pi­tale, Li­bre­ville, et, hier soir, l’As­sem­blée na­tio­nale était en flammes, in­cen­diée par des ma­ni­fes­tants.

En bref

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.