La coke at­ter­rit chez Co­ca-Co­la

TRA­FIC. Dans le Var, les em­ployés d’une usine du géant du so­da ont dé­cou­vert 370 kg de drogue ca­chés dans un conte­neur. Il reste à sa­voir com­ment le char­ge­ment a échoué là.

Aujourd'hui en France - - FAITS DIVERS - Signes (Var) De notre cor­res­pon­dant MARC LERAS

C’EST UNE IM­POR­TANTE et sur­pre­nante af­faire de stu­pé­fiants qui a été re­mon­tée par ha­sard dans les fi­lets de la po­lice ju­di­ciaire mar­seillaise avec la sai­sie de 370 kg de co­caïne pure. Le tout re­pré­sente une va­leur de 50 M€ sur le mar­ché, se­lon une es­ti­ma­tion du par­quet de Mar­seille. La drogue était ca­chée dans un conte­neur ou­vert ven­dre­di dans l’en­ceinte de l’usine Co­ca-Co­la de Signes, près de Tou­lon (Var).

La stu­pé­fiante dé­cou­verte des ma­nu­ten­tion­naires de cette usine — qui ont aler­té leur di­rec­tion puis la po­lice — a été confir­mée par Xa­vier Ta­ra­beux, le pro­cu­reur de la Ré­pu­blique de Mar­seille. La ju­ri­dic­tion in­ter­ré­gio­nale spé­cia­li­sée (Jirs) de la cité pho­céenne a été char­gée de cette en­quête sur de ce qui semble être un tra­fic in­ter­na­tio­nal de grande am­pleur.

Le conte­neur qui trans­por­tait la drogue pro­ve­nait d’Amé­rique cen­trale où l’in­fluence des car­tels de la co­caïne est très puis­sante, du Cos­ta Ri­ca plus pré­ci­sé­ment. Il a voya­gé par mer jus­qu’au port de Fos-sur-Mer où il a été dé­bar­qué, a fran­chi la douane sans en­combre avant d’être ache­mi­né en ca­mion jus­qu’à Signes.

L’une des plus grosses prises de co­caïne en mé­tro­pole de ces der­niers mois

La co­caïne, condi­tion­née et em­bal­lée dans plu­sieurs sacs à dos, a été trou­vée dans ce conte­neur au mi­lieu de doses de jus d’orange concen­tré, un in­gré­dient des­ti­né à la fa­bri­ca­tion de marques de bois­sons ga­zeuses ap­par­te­nant au groupe Co­ca-Co­la dans la­quelle s’est spé­cia­li­sée l’usine va­roise. Une lé­gende (fausse) a d’ailleurs long­temps pré­ten­du que la co­caïne en­trait dans la re­cette de la com­po­si­tion du cé­lèbre so­da.

Si la quan­ti­té de drogue in­dique la pré­sence de gros im­por­ta­teurs dans ce dos­sier, au­cune in­ter­pel­la­tion n’a eu lieu à ce stade des in­ves­ti­ga­tions. Le mystère de­meure sur l’iden­ti­té des ex­pé­di­teurs, mais aus­si sur celle des per­sonnes char­gées de re­ce­voir ces en­com­brants co­lis qui re­pré­sentent l’une des plus grosses prises de co­caïne en France mé­tro­po­li­taine de ces der­niers mois.

Se­lon la di­rec­tion de l’usine, les pre­miers élé­ments de l’en­quête mettent hors de cause le per­son­nel de cette fi­liale de Co­ca-Co­la.

« Qui était char­gé de ré­cep­tion­ner la mar­chan­dise ? C’est la ques­tion qui va se po­ser aux en­quê­teurs s’ils veulent re­mon­ter la fi­lière. Même si ce n’était sans doute qu’un in­ter­mé­diaire, il peut ai­der à re­mon­ter aux com­man­di­taires, es­time un po­li­cier spé­cia­li­sé. Ce­la peut être un em­ployé, quel­qu’un qui tra­vaille pour un sous-trai­tant ou bien des gens ex­té­rieurs à l’usine. Ce­la va être un gros tra­vail sur les gens ha­bi­li­tés à en­trer dans cet en­tre­pôt et leur re­la­tion­nel. »

Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône). La drogue dé­cou­verte par les ma­nu­ten­tion­naires de l’usine Co­ca-Co­la de Signes, dans le Var, a tran­si­té par le port de Fos en pro­ve­nance d’Amé­rique cen­trale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.