Le re­tour du lynx

Aujourd'hui en France - - L’ACTUALITÉ DES RÉGIONS - NORA MO­REAU

Fi­nis­tère. Ce­ci n’est pas une créa­ture pré­his­to­rique, mais un sa­cré gros maigre. Le pê­cheur, un ins­ti­tu­teur du coin, pas­sion­né de chasse sous-ma­rine, et ha­bi­tué des fonds du sud-Fi­nis­tère, n’en est pas re­ve­nu. Il lui a fal­lu près d’une de­mi-heure pour réus­sir à coin­cer la bête et pour la his­ser sur les ro­chers, avec l’aide d’un pê­cheur. Le maigre, de son nom scien­ti­fique Ar­gy­ro­so­mus re­gius, éga­le­ment ap­pe­lé cour­bine, par­fois sur­nom­mé « gro­gneur », est une éton­nante bes­tiole qui aime par­ti­cu­liè­re­ment se pro­me­ner le long des côtes at­lan­tiques, dans les fonds sa­blon­neux ou ro­cheux. Sa taille moyenne se si­tue, à l’âge adulte, entre 50 cm et 1 m de lon­gueur.

Ce­lui-ci, at­tra­pé par ha­sard ce week-end, entre 10 et 12 m de fond, au ni­veau des ro­chers de Saint-Gué­no­lé, à Pen­marc’h, a pour­tant sur­pris par son phy­sique pour le moins im­po­sant : 1,50 m pour 32 kg ! Belle prise, d’au­tant que sa chair, plus fine que celle du bar, est très pri­sée. Bas-Rhin. Trois lynx ont été lâ­chés fin juillet dans une fo­rêt al­le­mande du Pa­la­ti­nat, à 40 km de la fron­tière fran­çaise dans les Vosges du Nord. L’idée est que le lynx s’ins­talle d’abord cô­té al­le­mand avant de re­joindre les Vosges dans quelques an­nées. Le der­nier lâ­cher de lynx dans les Vosges date des an­nées 1980 et s’était sol­dé par un échec.

Pen­marc’h (Fi­nis­tère), sa­me­di. Ce pois­son, un maigre de 1,50 m pour 32 kg, a été ti­ré par cet ins­ti­tu­teur après un long com­bat près des ro­chers de Saint-Gué­no­lé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.