Ce que l’Eu­ro a chan­gé chez les Bleus

Aujourd'hui en France - - SPORTS - BER­TRAND MÉTAYER (AVEC J.L.)

CIN­QUANTE-TROIS JOURS plus tard… Les Bleus ef­fec­tuent ce soir leur ren­trée contre l’Ita­lie avec le cos­tume de vice-cham­pions d’Eu­rope. La com­pé­ti­tion or­ga­ni­sée en France n’a pas eu l’apo­théose es­pé­rée contre le Por­tu­gal, mais elle a pro­fon­dé­ment chan­gé le vi­sage et la dy­na­mique de l’équipe de France.

Une nou­velle hié­rar­chie

De fa­çon lo­gique, l’Eu­ro réus­si des Bleus ne joue pas en fa­veur des ab­sents. Val­bue­na, Sa­kho ou De­bu­chy ont ra­té un train qu’il se­ra dif­fi­cile de re­prendre en marche. Ben­ze­ma est, lui, ac­tuel­le­ment bles­sé, mais Des­champs es­time de toute fa­çon que « ce n’est pas le mo­ment qu’il re­vienne » alors que l’épi­logue ju­di­ciaire de l’af­faire de la sex-tape est en­core loin.

L’autre grand per­dant de la liste du sé­lec­tion­neur est Evra, non re­te­nu pour la pre­mière fois de­puis no­vembre 2014. Il pou­vait en­core rendre ser­vice, mais son âge (35 ans) pousse Des­champs à se tour­ner vers les jeunes, à deux ans du Mon­dial en Rus­sie. Le la­té­ral gauche de la Ju­ven­tus laisse ce­pen­dant un vide gi­gan­tesque tant son in­fluence sur le groupe était pré­pon­dé­rante. Le lea­der­ship doit dé­sor­mais être por­té par d’autres (moins) an­ciens comme Llo­ris, Va­rane ou Ma­tui­di. Il ne fau­dra, en re­vanche, pas comp­ter sur Griez­mann. Le meilleur joueur de l’Eu­ro est de­ve­nu l’atout no 1 en at­taque mais re­fuse toute res­pon­sa­bi­li­té en de­hors. « Je ne suis pas un joueur qui prend la pa­role dans un ves­tiaire, ex­plique le Ma­dri­lène. Je ne vais pas de­ve­nir un cadre parce qu’on me le de­mande. »

D’autres joueurs qui se sont af­fir­més comme Payet, Sis­so­ko ou Pog­ba doivent confir­mer tan­dis que la mon­tée en puis­sance des plus jeunes (Mar­tial, Co­man, Um­ti­ti…) est at­ten­due.

Une nou­velle image à faire briller

« Ta­len­tueux », « per­for­mants », « sym­pa­thiques », « mo­ti­vés »… La lec­ture du son­dage que nous avions pu­blié le 10 juillet ré­vé­lait le re­nou­veau de l’his­toire d’amour des Bleus et des Fran­çais. Dans le sillage d’un Griez­mann pro­pul­sé à la 6e place du clas­se­ment du « JDD » des per­son­na­li­tés pré­fé­rées des Fran­çais, les hommes de Des­champs in­carnent dé­sor­mais une équipe jeune, sou­riante et conqué­rante, por­teuse de va­leurs en op­po­si­tion à celles qu’on avait par­fois trop vite col­lées à la gé­né­ra­tion Knys­na.

Cet en­goue­ment que tous les clubs de l’Hexa­gone vont vite sen­tir en cette se­maine de ren­trée sco­laire, la Fé­dé­ra­tion compte bien le faire fruc­ti­fier sur le long terme. « C’est dans la conti­nui­té de la dy­na­mique qui avait été créée. Il y a quelque chose de nou­veau, ra­fraî­chis­sant et spon­ta­né, ex­plique Vir­gile Caillet, ex­pert en mar­ke­ting spor­tif. Les Bleus ont mar­qué des points à l’Eu­ro. Il y a un ac­quis, un co­ef­fi­cient de sym­pa­thie que l’équipe de France ne va pas perdre spon­ta­né­ment. »

Un nou­veau sta­tut in­ter­na­tio­nal

Il y a eu la gé­né­ra­tion 1984, celle de 1998-2000 et les fi­na­listes du Mon­dial 2006. Les Bleus ac­tuels s’avancent dé­sor­mais sur l’échi­quier du foot mon­dial avec l’éti­quette de vice-cham­pions d’Eu­rope col­lée dans le dos. Ce n’est pas un titre, mais ce­la change un peu le re­gard des ad­ver­saires au mo­ment d’en­trer sur le ter­rain.

Au clas­se­ment Fi­fa, la France a bon­di de dix places pour se re­trou­ver 7e. Vu d’Espagne, Griez­mann es­time que ce­la ne change pas grand-chose « vu qu’ils nous voyaient fa­vo­ris de l’Eu­ro ». De l’autre cô­té de la Manche, les Bleus ont bel et bien chan­gé de di­men­sion. « La France m’a vrai­ment im­pres­sion­né pen­dant cet Eu­ro. Ils ont su mon­ter en puis­sance et ils au­raient dû rem­por­ter le tour­noi, ex­plique Ian Wright, l’an­cien at­ta­quant de l’équipe d’An­gle­terre. La Coupe du monde 2014 avait été une ré­pé­ti­tion par­faite pour 2016 où ils ont ré­pon­du aux at­tentes. Ils se­ront en­core plus forts en 2018. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.