« Mon­sieur Li­bi­do » est très at­ten­du

Aujourd'hui en France - - SPORTS - De l’un de nos en­voyés spé­ciaux CH­RIS­TOPHE BÉRARD

GIAM­PIE­RO VEN­TU­RA est de re­tour au stade San Ni­co­la à Ba­ri. Le nou­veau sé­lec­tion­neur de la Squa­dra Az­zur­ra, nom­mé après le dé­part d’An­to­nio Conte, est plus connu en Ita­lie sous le so­bri­quet de « Mon­sieur Li­bi­do ». En 2009, quand il avait re­joint le club des Pouilles (pour rem­pla­cer Conte), il avait lâ­ché : « Main­te­nant, j’en­traîne avec ma li­bi­do. » Le sur­nom lui colle dé­sor­mais au sur­vê­te­ment. Mais, à 68 ans, Ven­tu­ra peut se faire une autre ré­pu­ta­tion et en­trer dans l’his­toire du foot ita­lien. S’il reste à son poste jus­qu’en juin pro­chain, il de­vien­dra le plus vieux sé­lec­tion­neur de l’his­toire de la Na­zio­nale et bat­tra le vieux re­cord de Ful­vio Ber­nar­di­ni en 1974.

Pour l’ins­tant, Ven­tu­ra est juste un « Mis­ter » au par­cours long comme un jour sans pâtes mais au pal­ma­rès ser­ré comme un ex­pres­so. Il a di­ri­gé une quin­zaine de clubs entre la qua­trième di­vi­sion et la Se­rie A. Ja­mais de grandes for­ma­tions, à l’ex­cep­tion d’une sai­son à Naples en 2004. Mais de Ba­ri au To­ri­no en pas­sant no­tam­ment par Gênes, Lecce, Ca­glia­ri, Ve­nise, Pise, Vé­rone ou Udine, il a tra­vaillé dans tous les coins du pays. Pour­tant, en plus de trente-cinq ans de coa­ching, Giam­pie­ro Ven­tu­ra n’a rem­por­té qu’un titre de cham­pion d’Ita­lie de… troi­sième di­vi­sion avec Lecce en 1996.

Au­cun grand titre à son ac­tif

Son fait d’armes reste d’avoir ac­com­pa­gné en cinq ans le To­ri­no de la Se­rie B à la 12e place en Se­rie A. Suf­fi­sant pour que Car­lo Ta­vec­chio, le pré­sident de la Fé­dé­ra­tion ita­lienne, le choi­sisse, avant l’Eu­ro, pour rem­pla­cer le cha­ris­ma­tique Conte. Un peu comme si Noël Le Graët avait dé­si­gné Guy Roux, pour l’âge, ou Fré­dé­ric An­to­net­ti, à cause de son pal­ma­rès vierge, pour prendre la suc­ces­sion de Di­dier Des­champs… Sa mis­sion est de qua­li­fier l’Ita­lie pour le Mon­dial 2018 même si elle est dans le même groupe que l’Espagne. A son âge, il ne veut rien ré­vo­lu­tion­ner et a re­te­nu pour les matchs contre la France puis Is­raël quinze joueurs dé­jà pré­sents à l’Eu­ro sous la hou­lette d’An­to­nio Conte. Et il est per­sua­dé que le temps joue pour lui. Et dès qu’il le peut, il ré­pète cette ci­ta­tion : « D’abord, ils vous ignorent ; en­suite, ils se moquent ; après, ils vous com­battent, et puis vous ga­gnez. » Avant d’ajou­ter : « Ce­la me va par­fai­te­ment. »

Flo­rence (Ita­lie), lun­di. Giam­pie­ro Ven­tu­ra, le nou­veau sé­lec­tion­neur de la Squa­dra Az­zur­ra.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.