« Ça fait du bien de se faire mal »

Top 14. Yoann Hu­get,

Aujourd'hui en France - - SPORTS - Tou­louse (Haute-Ga­ronne) De notre cor­res­pon­dant Propos re­cueillis par VINCENT PIALAT

DE­PUIS DEUX SE­MAINES, il re­vit. Yoann Hu­get (29 ans), qui vient d’en­chaî­ner deux ren­contres de Top 14, ses deux pre­mières de­puis sa grave bles­sure au ge­nou lors de la Coupe du monde de rugby il y a presque un an, se confie. Com­ment avez-vous vé­cu ce re­tour à la com­pé­ti­tion ? YOANN HU­GET. As­sez na­tu­rel­le­ment. J’ai l’im­pres­sion que je me suis bles­sé hier ! J’ai re­trou­vé mes marques fa­ci­le­ment. Après ce genre de bles­sures, je sais qu’il faut être pa­tient, mais j’ai dé­jà pris énor­mé­ment de plai­sir. Avez-vous pré­pa­ré spé­cia­le­ment cette sai­son ? J’ai eu la chance de prendre le temps de me soi­gner. Je ne re­viens pas pile-poil après ma ré­édu­ca­tion. Et, cet été, j’ai re­pris un peu plus tôt que le groupe. Je sa­vais que j’al­lais être at­ten­du. J’avais en­vie de dé­mar­rer la sai­son en pleine forme. Je suis al­lé au Pays basque : c’était séance phy­sique le ma­tin, fa­mille et amis le reste du temps. Ce dé­but de sai­son est-il par­ti­cu­liè­re­ment éprou­vant pour vous ? Non, pas spé­cia­le­ment. Ça fait même du bien de se faire mal ! J’avais ou­blié com­ment le corps ré­agis­sait aux matchs, à quel point c’est éprou­vant. Le pre­mier len­de­main de match a été as­sez rude. Mais ça fait quand même du bien de se le­ver et d’avoir des cour­ba­tures un peu par­tout, pas seule­ment aux jambes mais aus­si aux épaules, au dos… Cette bles­sure est-elle dé­sor­mais to­ta­le­ment der­rière vous ? Le po­ten­tiel phy­sique, je l’ai en­tiè­re­ment ré­cu­pé­ré. Le po­ten­tiel rug­bys­tique, ça va ve­nir pe­tit à pe­tit. Après onze mois sans jouer, je dois re­trou­ver les re­pères col­lec­tifs. J’es­père être bien pour le dé­but de la Coupe d’Eu­rope, mi-oc­tobre. Dé­sor­mais, j’ai en­vie de tout jouer ! Il va fal­loir me tem­pé­rer. C’est ma pas­sion. Je me suis re­po­sé pen­dant un an ; je suis re­char­gé à bloc. Vous êtes-vous fixé des ob­jec­tifs par­ti­cu­liers ? Mon am­bi­tion, c’est de ga­gner des titres ! Je suis ve­nu au Stade tou­lou­sain pour ça et je n’en ai pas en­core rem­por­té un seul. Mais on m’a dit qu’après une si longue ab­sence, il ne faut pas être trop exi­geant avec son corps et de ne pas se mettre trop de pres­sion avec des am­bi­tions trop loin­taines. Et l’équipe de France, qui ef­fec­tue­ra une sé­rie de test-matchs en no­vembre ? Ça reste évi­dem­ment dans un coin de la tête. Mais au­jourd’hui c’est à la fois proche et loin. J’ai juste en­vie d’en­chaî­ner les vic­toires… (il se re­prend) euh ! les matchs, pour es­sayer de me sen­tir le plus à l’aise pos­sible. Je vais d’abord me concen­trer sur les ob­jec­tifs du club. Et on ver­ra en­suite.

« A Tou­louse, je n’ai pas en­core rem­por­té un seul titre »

En bref

Stade Er­nest-Wal­lon (Tou­louse), di­manche. Après un an d’ab­sence,Yoann Hu­get a des four­mis dans les jambes et a soif de vic­toires.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.