Kids des ventes !

MU­SIQUE. Nu­mé­ro 1 du Top 50, les Kids Uni­ted ont fê­té leur suc­cès avec un mi­ni­con­cert dans notre jour­nal.

Aujourd'hui en France - - LOISIRS ET SPECTACLES - Glo­ria, 9 ans, chan­teuse EM­MA­NUEL MAROLLE

ILS ONT RÉUS­SI leur ren­trée. Les Kids Uni­ted re­prennent le che­min de l’école avec dé­jà de très bonnes notes : nu­mé­ro 1 des ventes avec leur deuxième al­bum sor­ti il y quinze jours, nu­mé­ro 2 avec leur pre­mier écou­lé de­puis no­vembre 2015 à 500 000 exem­plaires. Des ventes au pro­fit de l’Uni­cef, qui re­çoit 1 € par disque ache­té. Au­tant dire que ce sont des stars qui ont dé­bar­qué hier après-mi­di dans nos lo­caux au mi­lieu d’une cin­quan­taine d’en­fants in­vi­tés pour un live acous­tique et une séance de dé­di­caces. Pho­tos, dis­tri­bu­tions de bi­sous en si­gna­ture et quelques ca­deaux des pe­tits fans.

« Oh, c’est trop beau, s’ex­clame Glo­ria, 9 ans, la ben­ja­mine du groupe, en dé­cou­vrant l’af­fiche des­si­née par Li­na, 9 ans. Tu peux écrire ton pré­nom des­sus comme ça, je pour­rai me sou­ve­nir de toi. » « Ils sont sym­pas, c’est bien parce qu’ils ont le même âge que nous », lance Hu­go, 10 ans. La ma­man Na­tha­lie confirme. « Toutes les chan­sons qu’ils re­prennent ont des textes in­té­res­sants. » Une par­ti­cu­liè­re­ment re­vient dans la bouche des ga­mins. « On écrit sur les murs », mor­ceau de De­mis Rous­sos, de­ve­nu le tube im­pré­vi­sible de 2016. « On n’en re­vient tou­jours pas », ex­plique Ni­lu­si, 16 ans, qui entre en ter­mi­nale ES après avoir dé­cro­ché un jo­li 14 au bac de fran­çais. « Pen­dant la se­maine, on est à l’école et c’est seule­ment le week-end que l’on donne des concerts », exp l i q u e Es t e b a n , 16 ans, qui entre en 1re. Il y a tou­jours un adulte qui les suit. « On s’or­ga­nise entre nous, ra­conte Na­tha­lie, la tante d’Es­te­ban, ve­nue l’ac­com­pa­gner hier. Avec les concerts, il n’y a plus trop de vie de fa­mille le week-end. Mais on est contents pour eux. Ce sont de chouettes ga­mins. » Même en interview, exer­cice qu’ils com­mencent à maî­tri­ser. Y com­pris la pe­tite Glo­ria, prête pour le CM 1, ca­pable de ful­gu­rance entre deux des­sins : « Il faut en pro­fi­ter parce que le suc­cès peut s’ar­rê­ter du jour au len­de­main. » Ou : « Nos re­prises per­mettent aux jeunes de re­dé­cou­vrir les chan­sons qui mar­chaient quand leurs pa­rents étaient ga­mins, comme l’Oi­seau et l’En­fant (NDLR : de Ma­rie My­riam en 1977) ou Qui a le droit (NDLR : de Pa­trick Bruel en 1991) et qu’ils peuvent par­ta­ger en fa­mille. » Ou en­fin : « Avec les co­pains, on ne parle pas trop de Kids Uni­ted à l’école. Car, pour mes amis, je suis juste leur co­pine, pas la star. » Prêts pour la ren­trée ? « Oh là là ! » ré­pondent-ils en choeur. Es­te­ban et Ga­briel, 14 ans, ont dé­jà des grou­pies. Il pa­raît que c’est plus fa­cile avec les filles. « C’est vrai », confirme Ga­briel, le plus na­tu­rel­le­ment du monde. Un autre nu­mé­ro 1 ?

« Pour mes amis, je suis juste leur co­pine pas la star »

« Tout le bon­heur du monde », Play On, 14,99 €. En con­cert le 13 no­vembre au Zé­nith de Pa­ris (com­plet). Date sup­plé­men­taire le 21 mai. En tour­née à par­tir du 2 oc­tobre. Et le 21 sep­tembre à l’Olym­pia pour les Voix de l’es­poir.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.